François Fillon termine sa campagne en tentant la réconciliation des droites. Après avoir cajolé catholiques et droite extrême respectivement en Auvergne et dans le Sud, le candidat de la droite tente un rapprochement avec les modérés et les urbains représentés par Alain Juppé et l'économie numérique. Mais pour le candidat, chaque déplacement est une épreuve.

Mise à jour à 14h : Décidément, François Fillon ne peut pas échapper aux fantômes de ses scandales. Après avoir évité les élèves de l’École 42 qui d’après nos confrères de RTL souhaitaient tendre un piège au candidat, il s’est retrouvé chahuté par les employés de Deezer. La plateforme de streaming française qui recevait l’ancien premier ministre ce matin a en effet vu la visite de ce dernier perturbé par le mème Rends l’argent.

Selon les différents journalistes présents lors de la visite, François Fillon aurait été reçu dans les open spaces alors que ceux-ci étaient tapissés de Rends l’Argent, inscrit blanc sur noir sur les fonds d’écran des employés.

Selon Anaïs Condomines de LCI, les employés de la startup n’avait pas prémédité leur geste. Toutefois, ils voulaient faire passer un message spontané au candidat de la droite, un petit rappel que résume un employé de la société : « Nous n’étions pas d’accord pour sa venue et on l’a fait savoir via des messages d’humour contre François Fillon et ce qu’il véhicule comme image depuis ses affaires, son programme, ses idées, sa proximité avec Sens commun. Ce ne sont pas nos valeurs. On est une boîte high-tech, nous ne vivons pas dans le passé.  »

On est une boîte high-tech, nous ne vivons pas dans le passé

Cette journée de réconciliation avec l’électorat modéré de la droite se déroule donc non sans accrocs. Après avoir échappé aux fripons élèves de Xavier Niel, M. Fillon est désormais attaqué dans les entreprises de la tech française.

Article original — 9h

À l’entrée de l’École 42 de Xavier Niel, sont disposés des portiques de sécurité permettant d’identifier les élèves et visiteurs. Ils devaient être franchis aujourd’hui par Alain Juppé et François Fillon durant une visite au centre scolaire qui devait signifier le soutien de la droite modérée de Juppé à la candidature vacillante du gagnant de la primaire.

Il en sera finalement autrement : la visite a été annulée, comme de nombreux autres événements de la difficile campagne de M. Fillon.

CC UMP Photos

Fragilisé par les affaires, le candidat de la droite fait face non seulement aux médias qui dévoilent son rapport complexe à l’argent, mais également aux Français, de plus en plus nombreux à manifester leur indignation face à un tel comportement.

Rends l’argent est notamment devenu un véritable leitmotiv, un mantra pour des milliers d’internautes qui déclinent l’injonction faite à M. Fillon en différents mèmes et happenings. Le dernier de la série Rends l’argent devait être réalisé lors de cette visite à l’École 42 selon RTL.

Qui pour balancer la farine ?

Pauline de Saint-Rémy assure sur la radio francophone que l’annulation de la visite de MM. Fillon et Juppé à l’école est dûe à la découverte, sur le groupe Facebook des élèves, d’une organisation collective préparant des désagréables surprises au candidat de la droite.

Premièrement, le fameux portique de sécurité avait été préventivement détourné pour afficher Rends l’argent François lorsque l’ancien Premier Ministre allait franchir les portes de l’institution parisienne.

Lot de consolation pour F. Fillon : les bureaux de Deezer

Mais les facétieux étudiants avaient également prévu de nombreuses autres réjouissances pour M. Fillon : « Penelope en fond d’écran sur tous les Mac » lit-on sur le groupe Facebook estudiantin. Évidemment, un des trublions de l’école demandait innocemment : « Qui pour balancer la farine ? ».

En découvrant la malice des étudiants, l’équipe de campagne a finalement annulé cette visite en dernière minute. Mais M. Juppé et M. Fillon se rencontreront malgré tout sous le signe de l’économie numérique en visitant les bureaux de Deezer, dont on dit les employés bien moins perturbateurs que les jeunes geeks de 42.

Alain Juppé
CC UMP

Toutefois, pour une retrouvaille — attendue — entre les deux concurrents de la primaire, les signaux envoyés sont peu convaincants. Ajoutons à la malice des élèves de Xavier Niel les récentes déclaration de M. Juppé qui promettait être dans l’opposition si François Fillon confirmait la participation à son gouvernement de Sens Commun — lobby politique de la Manif Pour Tous.

Qui sait, M. Juppé aurait-il lui aussi prévu de jouer un tour de Rends l’argent à son vieil adversaire ?

Partager sur les réseaux sociaux