La liseuse d'eBooks Kobo vient de s'offrir Shelfie, une app qui permet de valoriser sa collection papier : elle scanne les œuvres présentes dans votre bibliothèque pour vous proposer leur version numérique à prix réduit voire gratuitement.

À côté du Kindle d’Amazon, la liseuse Kobo parait plus discrète. Pourtant, forte de son partenariat avec la Fnac et de son rachat par l’entreprise japonaise  Rakuten (PriceMinister), la marque continue son développement en s’offrant Shelfie, une application qui permet d’acheter des eBooks d’occasion sur votre liseuse à partir d’un scan de votre bibliothèque papier.

Après un scan photo de votre bibliothèque, Shelfie vous propose en effet les titres que vous possédez déjà en version physique à prix réduit voire gratuitement dans certains cas. L’appli met aussi ces données à profit pour se livrer à des recommandations sur les œuvres qui pourraient vous intéresser, à la manière des algorithmes de Netflix.

Kobo précise que ce rachat inclut l’équipe de Shelfie, et que les anciens utilisateurs de l’app lancée en 2013 et riche d’un catalogue de plus de 450 000 eBooks pourront transférer leur collection de livres numériques sur Kobo, tandis que la plateforme sera intégrée plus en avant dans Kobo au fil des mois. La liseuse revendique déjà plus de 5 millions de « eBooks, magazines, bandes dessinées et livres pour enfants ».

ebook kobo liseuse

Kobo veut élargir son écosystème

Avant d’être racheté par Kobo, le service Shelfie avait fermé ses portes en janvier dernier, pour cause de ventes trop faibles et de stratégie « n’ayant pas trop de sens si on ne possède pas sa propre plate-forme comme Amazon ou Google », selon son propre fondateur, Peter Hudson. Cette réunion va ainsi permettre à Kobo, fort de la sortie de sa dernière tablette Aura One, de poursuivre sa stratégie de développement sur un territoire américain dominé par le Kindle d’Amazon.

Surtout, la compagnie va pouvoir jouer la carte du mélange des genres et formats, avec un service qui met l’accent sur le livre numérique, certes, mais aussi sur le format papier, puisqu’il met en valeur les collections des lecteurs.

Le PDG de Kobo Rakuten, Michael Tamblyn, souligne en effet le fait que de nombreux lecteurs ne lisent pas exclusivement des livres physiques, des livres électroniques ou des livres audio, et que cette acquisition est l’occasion « d’élargir l’écosystème [de Kobo] en intégrant les avancées novatrices de Shelfie dans la recommandation, la découverte et le regroupement des livres ».

Partager sur les réseaux sociaux