L'avenir du supermarché sera robotisé pour Amazon, qui annonce depuis quelques mois l'ouverture prochaine d'une boutique sans caisses ni argent liquide. C'était sans compter sur quelques imprévus techniques, qui soulignent les limites de cette vision futuriste de la boutique connectée.

Une boutique sans caisse, sans queue et sans argent : bienvenue chez Amazon Go, qui vous promet l’expérience d’un acte d’achat totalement dématérialisé. Enfin, si l’on excepte les quelques caméras qui scrutent le moindre de vos mouvements à l’intérieur de la boutique, afin de détecter vos achats pour vous les facturer — eh oui, l’absence de caisse ne signifie pas gratuité des marchandises. Pour payer, Amazon demandera ainsi à ses clients de s’identifier à l’entrée de la boutique par l’intermédiaire d’une application.

Lors de l’annonce de son projet de magasin sans caissiers ni caissières, le géant de Seattle avait vu les choses en grand, annonçant qu’une seule supérette Amazon Go n’aurait besoin que de six employés pour tourner à plein régime. Mais cette promesse ambitieuse d’un avenir automatisé et robotique — et logiquement, moins humain — semble déjà prendre un peu de plomb dans l’aile.

Amazon Go

En effet, des contretemps techniques pourraient bien forcer Amazon à repousser la date d’ouverture de ses magasins. D’après les informations de Business Insider, les technologies de machine learning et les caméras ne seraient pas suffisamment au point pour faire fonctionner correctement la boutique.

Plus de 20 clients, et c’est le bug

Des premiers tests ont été effectués sur le campus de Seattle, où Amazon a demandé à certains de ses employés de jouer le rôle de clients. Or, l’ensemble du dispositif aurait des difficultés à conserver les données de plus de vingt clients présents en même temps dans l’enceinte du magasin. Par ailleurs, le système ne serait pas efficace quand il s’agit de suivre un produit qui a été déplacé de sa place initiale dans un rayon.

Pour l’heure, Amazon Go ne pourrait donc fonctionner qu’à deux conditions : si les clients sont peu nombreux dans la boutique, ou s’ils se déplacent lentement. Nous sommes donc encore très loin de la vision ambitieuse d’une boutique sans caisses, et tournant à plein régime, que promeut le géant américain sur son site.

Partager sur les réseaux sociaux