Medium parie sur un nouveau modèle pour permettre aux internautes d'accéder à tous ses contenus : la plateforme de blog lance un abonnement payant, au prix de 5 $. Une décision prise par le CEO Ev Williams, et qui peut laisser interrogatif quant à sa viabilité à long terme.

Medium s’apprête à étrenner un nouveau modèle économique. Après le lancement de son option Series, aux allures de feuilleton et largement inspirée de Snapchat, la plateforme de blog mise à présent sur un abonnement payant pour permettre aux internautes d’accéder à l’intégralité de ses contenus.

Dans une publication postée sur Medium (cela va de soi), son CEO Ev Williams explique les motivations qui l’ont poussé vers ce choix. « Nous avons travaillé sur une toute nouvelle expérience de lecture, que j’ai hâte que vous découvriez. Elle est basée sur le principe que, plutôt que de l’alimenter sans fin, les gens apprécieraient bien plus un nombre limités d’histoires soigneusement organisées, choisies par des experts sur des sujets qui nous préoccupent », avance-t-il.

Un nombre limité d’histoires, choisies par des experts

Ev Williams poursuit sur sa lancée, ajoutant : « Nous acheminerons 100 % des contributions des membres fondateurs (ceux qui s’inscriront dans les premiers mois) vers les auteurs et les éditeurs indépendants qui font un travail important. Ceux qui ont acquis une expertise durable, font des recherches exhaustives et pensent avec profondeur. »

Medium

Les premiers utilisateurs de cette nouvelle version, qui bénéficieront d’un abonnement à 5 $, devraient pouvoir accéder à des contenus exclusifs, ainsi qu’aux nouvelles fonctionnalités de Medium au fur et à mesure de leur arrivée sur le site.

Comme le note avec justesse le site anglophone The Next Web, il est permis de douter du bien-fondé de ce choix. Ev Williams n’en est pas à son coup d’essai : rappelons qu’il est le co-fondateur de Twitter, ainsi que d’Odeo, un service gratuit de podcasts. Avec un tel curriculum vitae, Ev Williams n’ignore sans doute pas que le modèle de l’abonnement payant peut être un pari risqué. S’il peut en effet garantir la qualité des contenus, l’affaire risque de se compliquer lorsqu’il s’agira de faire évoluer le service.

Le nouveau Medium sera l’occasion de voir si, oui ou non, il est vraiment possible de miser sur un Netflix de l’écriture en 2017. Comme le souligne Tech Crunch, la rentabilité n’est peut-être pas le moteur principal d’Ev Williams (après tout, Twitter n’est pas un modèle…).

Surnommé avec amusement le « Forest Gump de l’Internet » par The Atlantic, le CEO qui semble toujours avoir un temps d’avance et se trouver au bon endroit, au bon moment, surprend par ce nouveau choix. L’avenir nous dira si cette annonce n’était que la première étape d’une refonte de Medium, ou un échec couru d’avance.

Partager sur les réseaux sociaux