Avant la conférence dédiée au Galaxy S8, Samsung a détaillé une pièce maîtresse de sa partie logicielle : son assistant maison.

Contrairement à HTC, Samsung sait faire des surprises. Voyez plutôt : alors que nous n’attendions rien avant le 29 mars, le géant coréen dévoile en avance, par un article de blog, l’une des dernières briques que nous ignorions au sujet du futur Galaxy S8 — son assistant. Le Siri-like de Samsung se nommera donc Bixby. Il a été conçu en interne par Samsung et s’appuie sur les technologies de Viv, entreprise rachetée il y a quelques mois.

Pour rappel, Viv était une société spécialisée dans l’IA qui avait été créée par les anciens développeurs de Siri, après la revente de la première version de leur logiciel à Apple. On vous voit ricaner en remarquant ce nouvel « hommage » du Coréen à son rival Américain. Samsung ne mentionne pas une seule fois Viv dans son communiqué, mais cela ne fait que peu de doute que les équipes de la startup et celles de l’entreprise ont travaillé main dans la main.

Mais alors, comment Samsung compte se démarquer avec son assistant ? Pour faire simple, le Coréen a décrit Bixby en 3 points :

  • L’intégralité d’une application prise en charge dès qu’elle est compatible Bixby. Samsung estime que les concurrents ne prennent en compte que quelques fonctionnalités avec leurs assistants. Il est vrai, par exemple, que Siri peut interagir avec les Philips Hue, mais ne peut pas, par exemple, connecter des Philips Hue à d’autres équipements domotiques. Si Samsung tient sa promesse, Bixby pourra aller jusqu’aux paramètres les plus complets des applications —  dans un premier temps, les applications maison, bien entendu.
  • La connaissance du contexte. Samsung estime que Bixby est capable de comprendre le contexte dans lequel se trouve l’utilisateur. L’assistant pourra se déclencher à la voix ou par interface tactile et saura ce que l’utilisateur préfère faire selon l’endroit où il se trouve. L’idée est de faire en sorte que l’assistant soit vraiment transparent à l’usage et non une friction en plus.
  • L’acceptation des erreurs. C’est peut-être le point le plus important. Samsung a travaillé sur un assistant capable de tolérer les erreurs des utilisateurs. Par exemple, il nous arrive parfois de répéter plusieurs fois une commande à un assistant vocal pour que l’ordre se déclenche. Samsung estime que Bixby saura reconnaître des tas de cas de figure et connaîtra l’intention derrière une formulation. On a hâte de tester (et surtout  en Français…).

Bixby est un gros projet pour Samsung qui compte le déployer dans ses smartphones puis l’adapter à tous ses appareils, du frigo à la télévision. Bien entendu, tout va dépendre de l’adoption de Bixby par les consommateurs et de son appropriation par les développeurs tiers — c’est toute la force d’Amazon avec Alexa et de Google avec Assistant. Samsung, de son côté, promet de fournir un SDK complet, mais ne précise pas de date de sortie.

Samsung entre donc officiellement dans la course à l’assistant complet. Le Coréen a pour lui un variété de produits colossale, mais va tout de même avoir plusieurs challenge à résoudre qui ne sont plus des problèmes pour les autres. Comme les partenaires qu’Apple possède déjà, le moteur de recherche / interprétation que Google maîtrise (plus ou moins), ou l’écosystème complet lié à la vente qu’Amazon déploie de plus en plus.

Partager sur les réseaux sociaux