Microsoft développe un programme destiné aux enfants malvoyants ou aveugles, afin de les initier à la programmation informatique. Une équipe de chercheurs britanniques a imaginé pour eux un dispositif avec des jouets aux couleurs vives.

Au mois d’octobre 2016, le Parlement européen adoptait une directive, anticipée en France par la loi pour une République numérique, afin de rendre le web plus accessible aux personnes handicapées. Le texte imposait notamment aux entreprises l’adoption de standards afin de permettre aux personnes en situation de handicap d’accéder aux mêmes informations que les autres.

Une législation qui s’inscrit, plus globalement, dans une tendance plus générale à repenser le numérique pour le handicap, traduite par l’adoption de bonnes pratiques chez plusieurs géants du secteur. Microsoft, notamment, sortait fin 2016 une application destinée aux personnes souffrant de daltonisme, afin de les aider à distinguer les couleurs.

Des jouets aux couleurs vives

L’entreprise américaine se tourne aujourd’hui auprès des enfants avec son nouveau programme, baptisé Project Torino. L’ensemble du dispositif fonctionne à l’aide d’un langage de programmation et de jouets aux couleurs vives. Ceux-ci peuvent émettre des sons, raconter des histoires, réciter des poèmes, chanter des chansons, le tout dans un but bien précis : apprendre aux enfants atteints de troubles de la vue à coder.

Microsoft

Avec ce programme, Microsoft souhaite s’adresser en priorité à des enfants âgés de sept à onze ans, sans expérience de l’informatique. Ils sont épaulés par une équipe de chercheurs et designers à Cambridge, au Royaume-Uni, qui sont à l’origine de la conception de ce « langage de programmation physique ».

L’une de ses créatrices, Cecily Morrison, espère que Project Torino sera également attrayant pour les enfants ne souffrant pas de handicap. « L’un des principes clés lors de la conception était l’inclusion. Nous ne voulions pas isoler à nouveau ces enfants. L’idée générale était de créer quelque chose qu’une classe entière pourrait utiliser, et que les enfants pourraient utiliser tous ensemble », indique-t-elle sur le site de Microsoft.

Nous ne voulions pas isoler à nouveau ces enfants

Plus largement, le programme ambitionne de donner aux enfants handicapés une confiance en eux, et les moyens d’envisager de devenir un jour des ingénieurs en informatique.

Les enfants peuvent coder à plusieurs

Les interventions des premiers enfants qui ont pu tester le dispositif ont déjà servi à l’améliorer. En effet, ceux-ci ont fait remarquer que les jouets blancs étaient plus difficiles à distinguer pour eux, et qu’il leur était plus facile de manipuler de gros objets. Les enfants pouvaient alors travailler en groupe, en posant en même temps leurs mains sur les jouets.

Une avancée encourageante, alors que l’Organisation mondiale de la santé estimait en 2014 que 285 millions de personnes souffraient de troubles visuels sur la planète. Parallèlement, de nombreuses entreprises de la tech au Royaume-Uni ont déjà souligné leurs difficultés à recruter dans ce secteur. La maîtrise du code informatique pourrait s’avérer être une compétence ouvrant des perspectives de carrière à ces enfants en situation de handicap.

Partager sur les réseaux sociaux