Un laboratoire suisse a conçu une fibre optique intégrable dans des vêtements. Cette avancée ouvre la porte à une multitude d'usages prometteurs, notamment dans le domaine médical.

Une équipe de physiciens du Laboratoire fédéral d’essai des matériaux et de recherche, situé à Dübendorf, en Suisse, a conçu des fibres optiques plastiques intégrables dans du tissu. Présentées dans le Journal of the Royal Society Interface, elles visent à être utilisées comme des capteurs de fréquence cardiaque, directement intégrés dans différents types de vêtements.

Ainsi, les scientifiques ont par exemple donné forme à un bonnet blanc qui fonctionne comme un appareil de mesure de fréquence cardiaque habituellement appliqué au bout du doigt. Le couvre-chef mesure le pouls depuis le front de son porteur tandis que la fibre optique diffuse une lumière qui se reflète sur la peau du patient, en contact avec un capteur intégré dans les fibres du vêtement. Ce dernier envoie ensuite les données recueillies à un médecin.

La fibre optique polymère a été réalisée à travers un processus de fusion qui l’a rendue plus souple et adaptable aux tissus. Il ne s’agit pas d’un produit facile à réaliser, comme l’explique Maike Quandt, l’auteure de l’étude : « Normalement, ces fibres, que l’on connaît grâce aux technologies de communication, ne sont pas suffisamment souples. »

Crédits : EMPA

Une avancée dans le milieu médical

La fibre développée par le Laboratoire fédéral d’essai des matériaux et de recherche, elle,  « peut être tricotée et nouée » et résiste surtout à un passage en machine à laver, une caractéristique essentielle dans le milieu médical pour éviter la transmission de bactéries. Cette technologie doit aussi permettre de réaliser des examens médicaux sur des patients paraplégiques sans risquer de provoquer des bleus alors que le frottement des capteurs traditionnels a tendance à les blesser.

Les scientifiques envisagent d’utiliser cette nouvelle technologie pour mesurer le métabolisme ou la saturation du sang en oxygène, ce qui contribuera à développer des vêtements sportifs destinés à analyser notre performance physique, comme le fait déjà le maillot sportif intelligent de Polar.

Partager sur les réseaux sociaux