Une entreprise ukrainienne commercialise des maisons 100 % recyclables et ultra-pratiques. Les prix varient entre 29 000 et 94 900 euros.

Les maisons du futur ? Peut-être celles conçues par PassivDom, une entreprise ukrainienne qui réalise des maisons autonomes et transportables avec des imprimantes 3D. Max Gerbut, le CEO de PassivDom, explique : « PassivDom est la première maison transportable du monde […] Grâce à l’utilisation de matériaux avancés et aux réalisations uniques de nos ingénieurs, PassivDom a la plus haute performance thermique parmi les constructions résidentielles. »

D’après l’entrepreneur, les murs ont une épaisseur de 20cm et la maison utilise 20 fois moins d’énergie qu’un logement normal. Le toit est doté de panneaux solaires qui alimentent le climatiseur. Également présents, un système hydrique qui absorbe l’humidité présente dans l’air et un système de contrôle de la qualité de l’air qui analyse la présence du dioxyde de carbone à l’intérieur de la construction.

La maison est composée entièrement de matériaux recyclables et le châssis, réalisé par une imprimante 3D, est en fibre de carbone et de verre. On pourra intégrer un système de surveillance connecté directement à nos smartphones.

Ainsi, les clients pourront choisir parmi plusieurs modèles de maisons. Si on considère par exemple la « ModulOne », elle est commercialisée sous plusieurs versions : la Module Plus (29 900 euros), la Standard (39 900 euros) et l’Autonome (59 900 euros). Chacune d’elles sera de 36 m2, mais elles intégreront différents services selon leur coût : à souligner que le modèle le moins cher n’intègre pas de cuisine, de toilette, d’électricité… bref, elle n’est pas autonome.

De manière ironique, l’entreprise offre aussi un paquet « apocalypse zombie », qui comprend un vitrage blindé, un système d’alarmes, un stock de papier toilette et une bible (à lancer contre les zombies ?).

Les maisons de PassivDom ont une garantie de 5 ans en ce qui concerne ses biens mobiliers et de 40 ans par rapport à sa performance thermique.

Partager sur les réseaux sociaux