En coopération avec la Nasa, l'ESA et la Canadian Space Agency, Oculus a réalisé une expérience d'immersion dans la station internationale en réalité virtuelle. Véritable vitrine technologique offerte par le concepteur du Rift, Mission:ISS est aussi réaliste que passionnant.

Si le tourisme spatial a encore de beaux jours devant lui, il demeure très coûteux et inaccessible. Et en réalité, très, très peu d’entre nous iront poser les pieds sur l’ISS avant de redevenir poussière.

Alors forcément, au rayon des fantasmes et des rêves, une escapade en orbite sur la station spatiale est un désir répandu et qui laisse peu d’entre nous indifférent. Un peu à la manière de la première expérience Star Wars pour le Vive — agiter en l’air un sabre laser sur Tatooine nous a rendu hystérique — l’expérience ISS pour le Rift vient s’ajouter à la liste des choses qu’il faut faire (en VR ou en vrai) avant de mourir.

Pour parvenir à Mission:ISS, un programme complet, réaliste et dans lequel on pourra même exiger de vous des tâches différentes — des spacewalks de l’extrême notamment — Oculus a réuni la Nasa, l’ESA et la CSA afin de rassembler des plans précis de chaque recoin de l’ISS ainsi que des témoignages des astronautes sur leur vécu à bord.

Enfin, c’est un studio hollywoodien, Magnopus, qui a réalisé les effets spéciaux et la réplique de la base en 3D. Mission:ISS est conçu par Oculus comme un programme éducatif et il est donc disponible gratuitement pour tous les possesseurs du Rift. Ces derniers étant peu nombreux, Facebook accompagnera sa startup dans les écoles américaines pour laisser des étudiants s’essayer au spacewalk.

Pour terminer son opération de communication sur l’ISS, la firme compte également envoyer depuis la France, grâce au CNES, un Rift à Thomas Pesquet. Le casque de VR sera utilisé par le Français pour tester les effets de l’absence de gravité sur notre corps lorsqu’il s’agit de garder l’équilibre et le sens de l’orientation avec un écran à la place de notre vue.

Partager sur les réseaux sociaux