Pour sortir l'Australie-Méridionale de la crise énergétique qu'elle subit, Tesla promet d'installer une ferme de batteries sous 100 jours. Satisfait ou remboursé.

L’Australie-Méridionale, South Australia pour ses habitants, est une région de l’Australie qui fait face à une crise de l’énergie permanente. Ces derniers mois, la situation a empiré et l’autorité australienne qui s’occupe d’administrer le marché de l’énergie du pays a estimé que l’hiver poserait des soucis colossaux : l’électricité viendrait à manquer et les combustibles fossiles, qui peuvent prendre le relai, seraient aussi absents. Le tout, entraînant une montée des prix des deux ressources.

Elon Musk et Lyndon Rive, le vice-président de Tesla pour ses activités liées au stockage d’énergie, ont fait une promesse un peu folle : en 100 jours après la signature du contrat, ils affirment pouvoir donner à la région une ferme de batteries dont la puissance totale atteint les 100 MW. C’est le minimum nécessaire pour que l’Australie-Méridionale ne subisse plus de coupures d’électricité.

Les fermes de batteries sont une partie du grand plan de l’entreprise pour amener les sociétés vers des énergies renouvelables. En effet, elles permettent de bousculer le système traditionnel de production de l’électricité qui n’est que très peu stockée : les centrales produisent à la demande et quand elles dépassent leur capacité de production, certaines zones sont privées d’énergie. Avec une ferme de batteries, il est possible de stocker de l’électricité et de la distribuer intelligemment, au moment où les centrales atteignent leur pic de production. Elles prennent le relai en attendant que le pic se termine.

Mais ces fermes, qui seront reliées aujourd’hui à des centrales classiques, sont aussi une étape fondamentale vers l’alimentation de régions entières en énergies renouvelables, notamment via les panneaux solaires — une autre facette de Tesla depuis le rachat de Solar City. En quantité suffisante, elles pourront assurer un flux continu d’énergie pour le consommateur en s’appuyant sur ce que les panneaux solaires produisent en plein jour. Avec 1,6 millions de toits qui peuvent être équipés, l’Australie est un marché convoité par l’entreprise.

Pour en revenir à la promesse de Tesla, faite par Rive lors d’une conférence, elle a été soutenue par Elon Musk sur Twitter, qui répond au milliardaire australien fondateur d’Atlassian. Musk va même plus loin que son vice-président : pour lui, c’est du satisfait ou remboursé. Si Tesla n’arrive pas à installer et faire tourner la centrale en 100 jours, toute l’opération sera gratuite. Un challenge, à n’en pas douter.

Sur le même sujet, on pourra s’amuser de la discussion ubuesque entre deux milliardaires sur Twitter qui préparent le terrain et les négociations à la place d’un État, à coup de «  DM-moi un prix d’amis » et autres « Donne-moi 7 jours pour régler le côté politique et financement  ». On aimerait parfois que tout soit si simple.

Partager sur les réseaux sociaux