Pour faciliter l'apprentissage des langues chez les enfants de 3 à 7 ans, une société a créé un robot à l'apparence inspirée des emojis. Il fait office de professeur miniaturisé, capable de parler et de reconnaître les cartes avec puce RFID brandies par ses jeunes élèves.

Comment faciliter l’apprentissage des langues étrangères chez les enfants de 3 à 7 ans ? La société Flash Robotics mise sur son robot nommé Emys, en cours de financement sur Kickstarter, pour leur permettre d’apprendre l’anglais ou l’espagnol.

Le robot de 40 centimètres de haut, au design inspiré des emojis et doté d’un micro, est conçu de façon à créer un lien particulier avec l’enfant, sur le modèle d’un animal de compagnie. Les cartes avec puce RFID liées à différents concepts ou mots de vocabulaire permettent un apprentissage direct basé sur la répétition : quand l’enfant colle la carte représentant un chien sur l’écran d’Emys, celui-ci prononce « dog » s’il apprend l’anglais ou « perro » s’il apprend l’espagnol.

En mouvement permanent

La particularité du robot tactile qui réagit aux interactions des enfants repose surtout sur son apparence humaine poussée à l’extrême : contrairement à la majorité de ses semblables, il est en mouvement constant, qu’il s’agisse de cligner des yeux ou de bouger sa tête même lorsqu’il n’accomplit pas une tâche spécifique. Autant de caractéristiques qui facilitent l’apprentissage par rapport à des cours classiques sur écran, les enfants étant plus impliqués face à un « professeur » animé.

En cas de réussite du financement participatif, les premières livraisons d’Emys auront lieu en juin 2018 — soit 10 ans après le début de sa conception — pour 399 dollars. Un peu cher pour un robot professeur limité à deux langues mais dont l’usage pourrait être mis à contribution pour d’autres projets par des développeurs inspirés.

Partager sur les réseaux sociaux