Time Warner et le géant chinois de la recherche en ligne Baidu viennent d'investir 27 millions dans la startup 8i. Sa technologie de reproduction 3D en réalité augmentée depuis un smartphone se révèle particulièrement prometteuse.

Time Warner et le géant chinois de la recherche en ligne Baidu croient beaucoup au potentiel des hologrammes (au sens Microsoft du terme). La preuve : ils viennent d’investir 27 millions de dollars dans la  startup néo-zélandaise 8i, spécialisée dans ce domaine.

Après s’être longtemps concentré sur l’insertion de reproductions 3D — et notamment de célébrités, comme Buzz Aldrin — dans des environnements virtuels accessibles par casque de réalité virtuelle, 8i se tourne désormais principalement vers l’intégration d’hologrammes en réalité augmentée avec une appli sobrement nommée Holo.

Concrètement, le smartphone doté de capteurs et d’appareils photo scanne la pièce de façon à trouver les meilleurs endroits où placer ses reproductions de manière réaliste. L’utilisateur choisit ensuite, parmi la liste d’« hologrammes » présents dans l’app — d’un chien porteur d’un costume de hot-dog à Jon Hamm, l’inoubliable Don Draper de Mad Men — lequel faire « apparaître » à la manière de Pokémon Go. Il devient alors possible de se mettre à côté et de se filmer ou de se prendre en selfie avec lui pour faire croire à ses amis qu’on a reçu une célébrité dans son salon.

D’un gorille qui se met à danser sur un vinyle à une coach de sport qui nous motive pendant une séance de pompes en passant par un musicien qui nous tire du sommeil en jouant un morceau, les possibilités sont nombreuses (et souvent déroutantes) pour les vidéastes amateur ou les YouTubeurs de se mettre en scène aux côtés de ces reproductions 3D.

Holo permet aussi de faire apparaître des zombies dans le monde réel

Tango, seule technologie compatible pour l’instant

Le lancement d’Holo est prévu cette année mais restera limité aux appareils compatibles avec Tango, la technologie de réalité augmentée Google. À l’heure actuelle, seul le Phab 2 Pro de Lenovo — utilisé pour les tests beta d’Holo — peut l’accueillir, même si de futurs smartphones, comme l’Asus ZenFone AR, viendront élargir la gamme d’appareils compatibles.

Steve Raymond, patron de 8i, se dit prêt à étendre le déploiement d’Holo sur des smartphones non compatibles avec Tango dans le futur. La startup travaille pour l’instant à l’amélioration du rendu 3D de ses reproductions, pour atteindre un niveau de précision maximum.

Outre cet investissement conséquent de la part de Time Warner et Baidu, 8i peut se montrer optimiste sur le futur de sa technologie au vu des récentes déclarations enthousiastes de Tim Cook, le patron d’Apple, sur la réalité augmentée. Il la considère en effet comme un outil d’ouverture, à l’inverse de la réalité virtuelle, qui « enferme » ses utilisateurs : «  Je pense que c’est une idée aussi importante que le smartphone. Celui-ci s’adresse à tout le monde […] et je pense que la réalité augmentée est pareille, c’est quelque chose d’énorme qui pourrait améliorer la vie de nombreuses personnes. »

Partager sur les réseaux sociaux