En visite chez Oculus VR, Mark Zuckerberg a testé des gants de réalité virtuelle qui sont en cours de conception et qui pourraient un jour remplacer les contrôleurs actuels de l'Oculus Rift.

Et si le « toucher » en réalité virtuelle ne se faisait plus à travers l’usage de contrôleurs tactiles mais en portant des gants ? C’est justement dans cette direction que regarde la société Oculus VR, filiale de Facebook. La société américaine, achetée par le réseau social en 2014 pour 2 milliards de dollars, a en effet donné un léger aperçu de ce sur quoi elle est en train de travailler lors d’une visite de Mark Zuckerberg.

Le créateur du site communautaire était en effet en déplacement jeudi dans l’État de Washington pour visiter le laboratoire de recherche d’Oculus VR. Un déplacement qui n’est sans doute pas tout à fait fortuit puisqu’il survient tout juste une semaine après la condamnation très remarquée d’Oculus VR à verser un demi-milliard de dollars de dommages et d’intérêt à ZeniMax.

oculus

C’est donc au cours de cette visite, qui devait probablement servir aussi à adresser par la même occasion le message implicite que Facebook est aux côtés d’Oculus VR malgré les importantes difficultés judiciaires que sa filiale est en train de vivre, que Mark Zuckerberg a enfilé des gants de réalité virtuelle et testé quelques usage potentiels qui pourraient bien étendre encore plus l’expérience de la réalité virtuelle.

Sur l’unique cliché disponible le montrant avec ces gants, on voit un Mark Zuckerberg cerné par des capteurs placés en demi-cercle face à lui et à différentes hauteurs. Les deux gants sont eux aussi dotés de capteurs (ou de repères ?) qui permettent au dispositif de connaître la position des mains dans l’espace mais aussi de savoir ce que font les doigts (sont ils pliés ? Tendus ? Écartés ?).

« Nous travaillons sur de nouvelles façons pour faire entrer vos mains dans la réalité virtuelle et la réalité augmentée. En portant ces gants, vous pouvez dessiner, taper sur un clavier virtuel et même tirer des toiles d’araignée comme Spider-Man. C’est ce que je suis en train de faire ».

Le système est visiblement d’une grande précision puisqu’il détecte la position de chaque doigt dans le célèbre geste que fait Spider-Man pour tirer sa toile : majeur et annulaire repliés sur le haut de la paume, pouce, index et auriculaire tendus. Forcément, on rêve déjà des applications vidéoludiques qui pourraient surgir si un tel système atteignait le grand public (mais l’installation à prévoir est de toute évidence conséquente).

Oculus VR n’est pas la première entreprise à imaginer une autre manière de « palper » la réalité virtuelle. L’an passé, Manus VR a par exemple présenté à la Game Developer Conference la dernière version de ses gants pour réalité virtuelle adaptés au HTC Vive, l’un des principaux concurrents de l’Oculus Rift.

À lire sur Numerama : Manus VR veut vous faire toucher la réalité virtuelle

Partager sur les réseaux sociaux