L'entreprise japonaise de jeux vidéo Koei Tecmo vient de dévoiler une cabine d'arcade qui propose une expérience de réalité virtuelle totale. Une fois la partie commencée, l'habitacle fait appel à tous les sens du joueur, y compris son odorat et son toucher.

On savait déjà qu’il existait des appareils olfactifs pour sentir la réalité virtuelle. On peut à présent ajouter le toucher à l’odorat pour une expérience totale grâce à la création que vient de dévoiler Koei Tecmo Holdings : un cabine d’arcade, conçue pour qu’une personne puisse s’y installer et vivre une expérience de jeu mobilisant ses cinq sens en même temps.

Cette salle virtuelle version miniature, nommée VR Sense, fonctionne avec le PlayStation VR, dont Sony annonçait d’ailleurs récemment l’arrivée imminente d’un nouveau modèle. Lors de sa présentation officielle au grand public hier, les joueurs ont pu essayer la cabine avec trois jeux, rapporte Kotaku : Dynasty Warriors, GI Jockey Sense et Horror Sense.

Fonctions vent et pluie

Alors, quelles sont les particularités de cette cabine de réalité virtuelle totale ? Tout d’abord, son siège, capable de bouger vers le haut, le bas ou bien sur les côtés. Plus original, la cabine est dotée d’une fonction vent pour donner la sensation au joueur de courir en plein air et de prendre de la vitesse. Une fonction chaud et froid peut modifier la température de l’habitacle, dans lequel la réalité virtuelle peut également duper vos sens en vous donnant la réelle impression qu’il pleut.

Game Watch Impress

Côté odeurs, le VR Sense semble capable de répliquer une panoplie de senteurs, que le jeu vous emmène au coeur d’une forêt ou d’un champ de bataille. Et qu’en est-il de la fonction toucher ? Elle risque de ne pas plaire à tout le monde, en particulier celles et ceux qui ont une peur panique des insectes et autres rongeurs : la cabine propose en effet de recréer la sensation de leur grouillement sur votre corps. On comprend mieux pourquoi Koei Tecmo Holdings a tenu à rajouter une ceinture à la chaise de cette cabine de réalité virtuelle.

Pour l’instant, ce sont les visiteurs de la Japan Amusement Expo de Tokyo qui peuvent tester la cabine, mais ses créateurs envisagent déjà de l’exporter en dehors des salles d’arcades et, pourquoi pas, dans des hôtels. En attendant, un mystère demeure concernant l’un des cinq sens qui n’a pas été évoqué par Koei Tecmo Holdings : comment la cabine de réalité virtuelle peut-elle simuler le goût ? Remarquez, pas si sûr qu’on ait tellement envie de le savoir.

Partager sur les réseaux sociaux