Google dégradera l'interface utilisateur de Gmail pour ceux utilisant une vieille version du navigateur Chrome. Ces derniers seront redirigés sur une déclinaison en simple HTML.

Vous vous servez d’une version obsolète de Google Chrome pour lire votre courrier sur Gmail ? Prenez garde ! Sachez en effet qu’à la fin de l’année, l’interface du service de messagerie prendra un coup dans l’aile : la firme de Mountain View prévoit de « dégrader » l’expérience utilisateur en vous redirigeant vers la version HTML de base du webmail.

La mesure annoncée jeudi par l’entreprise américaine touche les utilisateurs ayant au mieux la version 53 de Chrome. En effet, le géant du net fait savoir que des mises à jour de sécurité cruciales ont été déployées avec la version 55 de son navigateur et qu’il est impératif que les particuliers la téléchargent pour éviter de s’exposer bêtement à des risques qui ont été identifiés et pour lesquels il existe une parade.

Gmail icône

À partir du 8 février, une bannière sera constamment affichée en haut de l’interface de Gmail pour informer les internautes des menaces auxquelles ils s’exposent et qu’ils ont la possibilité de les contrer en téléchargeant Chrome 55 ou plus (la dernière version en date pour le grand public étant la branche 56). Si cela ne sera pas un souci pour la majorité des utilisateurs de Chrome+Gmail, d’autres seront coincés.

En effet, Google a pris la décision en avril 2016 de ne plus produire de mises à jour pour Chrome à destination de systèmes d’exploitation jugés hors d’âge (c’est le cas de Windows XP, Vista, Mac OS X 10.6, 10.7 et 10.8) et parce que ceux qui en sont responsables ont fini eux aussi par ne plus les maintenir à niveau. Or pour ceux-là, la version de Chrome la plus récente est la branche 49.

Pour autant, pas question pour Google d’empêcher d’accéder à Gmail malgré la fragilité de certaines vieilles déclinaisons de son navigateur web. Si la firme de Mountain View invite vivement les internautes à procéder aux mises à jour adéquates (du navigateur seul ou bien du système d’exploitation aussi pour ceux qui sont restés sur une plateforme datée), pas question de les bloquer.

À partir du mois de décembre 2017, ceux restés sur Chrome 53 ou inférieur passeront par la version simplifiée de Gmail en HTML. Les fonctionnalités habituelles du webmail seront toujours accessibles, en attendant que la migration vers un OS et / ou un navigateur plus récent ait lieu. Les retardataires ont un peu moins d’un an devant eux pour prendre les mesures qui s’imposent.

Quant aux récalcitrants qui ne veulent pas quitter Windows XP ou Windows Vista, ce n’est pas en délaissant Google Chrome pour aller chez la concurrence que les choses iront mieux. En effet, la situation n’est pas plus favorable : Microsoft ne met plus non plus à jour son navigateur web (Internet Explorer) sur ces OS et la fondation Mozilla prévoit la fin du support de Firefox pour ces deux plateformes en septembre.

Partager sur les réseaux sociaux