Apple affirme que les Apple Watch se vendent mieux. Mais Cupertino ne donne toujours pas de chiffres de vente pour ses montres connectées.

La montre connectée est un problème à bien des égards. Nous avons toujours du mal à l’adopter au quotidien, les modèles se suivent et aucun ne nous tape vraiment dans l’œil (alors qu’il s’agit avant tout d’un bijou…) et, pire, aucun constructeur ne dévoile ses chiffres de vente sur le sujet. On doit alors s’en tenir à des estimations faites par des bureaux d’analyse. Même Apple, qui n’est jamais avare en chiffres bruts quand ils sont convaincants, se tait bien volontiers sur le sujet de l’Apple Watch, faisant entrer la montre dans la catégorie « Autres » de ses résultats financiers. Un flou artistique total, puisqu’il y a dans cette catégorie des produits comme les accessoires, les casques Beats ou encore, l’Apple TV.

Une fois n’est pas coutume, Tim Cook n’a pas parlé des chiffres de vente de l’Apple Watch lors des résultats financiers de l’entreprise dévoilés hier. Le CEO d’Apple a simplement affirmé que la saison des fêtes avait « créé une demande bien supérieure » à ce qu’ils pouvaient produire, avant de conclure qu’ils étaient « très excités par l’avenir de l’Apple Watch  ». Sans faire allusion à des données réelles, Cook a mentionné des records de vente sur le secteur de la smartwatch. Il est donc fort possible que la catégorie « Autres » tire ses revenus de la Watch.

Il faut noter que cette catégorie est en déclin d’année en année : par rapport au premier trimestre fiscal de 2016, elle a par exemple perdu 8 %, passant de 4,3 milliards de dollars à 4 milliards de dollars.

Malgré ce que Cook affirme, ces données n’augurent pas du meilleur pour la montre connectée en général : Apple est le plus gros vendeur du secteur et même lui semble avoir encore des ventes qui ne sont pas assez spectaculaires  pour rassurer sur la pérennité du produit. Et ce, malgré l’excellente Apple Watch Series 2.

Partager sur les réseaux sociaux