La future console de Microsoft, encore très mystérieuse, se précise un peu plus grâce à des fuites.

En juin dernier, Microsoft a conclu sa conférence pré-E3 2016 avec un one more thing plutôt prometteur, bien que critiqué d’un point de vue timing. En fin d’année, nos télés UHD devraient en effet être heureuses de se relier à Project Scorpio, « la console la plus puissante jamais conçue » dixit le constructeur américain.

Derrière cette description un brin pompeuse, on ne sait pas grand-chose de la machine, excepté qu’elle devrait aller plus loin, et c’est normal, que la PlayStation 4 Pro de chez Sony. Jusqu’à quel point ? C’est la question que tout le monde se pose et une supposée fiche technique adressée aux développeurs et obtenue par Digital Foundry donne quelques éléments de réponses. À prendre avec les pincettes de rigueur.

4K ou pas ?

Project Scorpio revendiquerait bel et bien 6 teraflops en termes de puissance brute (x4,5 fois par rapport à la Xbox One), un niveau de performance qui devrait lui permettre d’afficher la 4K native, ou à défaut, s’en rapprocher plus facilement que la PlayStation 4 Pro. Sur la console de Sony, les développeurs rivalisent d’ingéniosité pour créer l’illusion. Les techniques employées reposent surtout sur le checkerboard (système à damiers n’affichant pas tous les pixels à chaque frame, mais en le faisant intelligemment), la résolution dynamique ou des sacrifices (certains effets qui ne sont pas en 4K). Mais elles permettent rarement d’atteindre la 4K tant espérée et, à la place, on se retrouve avec des résolutions bâtardes (1440p, 1800p).

Sur Project Scorpio, la 4K devrait être plus souvent une réalité, sachant que Microsoft préconiserait aux studios, qui ont interdiction de développer des exclusivités sur la console, certaines des techniques exposées au-dessus. Mais il est encore trop tôt pour l’affirmer noir sur blanc. Digital Foundry croit savoir que certains jeux y sont déjà, possiblement un Forza pour être plus spécifique. Le document mentionne aussi du framerate upscaling, laissant espérer quelque chose de mieux que les 30 fps actuels (on croit peu aux 60 fps en 4K).

Du côté des caractéristiques, Project Scorpio s’appuierait sur un CPU à huit coeurs soutenu par 12 Go de RAM (GDDR5, cache L2 quadruplé) en abandonnant le complexe modèle hybride de la Xbox One (DDR3 + eSRAM hyper rapide pour compenser). La bande passante irait jusqu’à 320 Go/seconde (218 pour la PS4 Pro). Le boost GPU pourrait être assurée par la présence d’une puce Vega.

Partager sur les réseaux sociaux