Arrivé en 2013 chez Xiaomi après une carrière chez Google, Hugo Barra quitte le navire chinois en pleine expansion.

En 3 ans et demi chez Xiaomi, Hugo Barra, ancien vice-président aux produits Android chez Google, a énormément fait pour la marque. C’est lui qui avait pour dure mission de faire quitter à Xiaomi sa terre natale, la Chine, pour conquérir d’autres marchés. Et quand on voit les résultats de la marque en Inde et à quelle point elle est attendue en Europe et aux États-Unis, on se rend compte de l’impact qu’a pu avoir ce dirigeant sur la destinée de la startup chinoise. Et pourtant, aujourd’hui, Hugo Barra a annoncé son départ de Xiaomi.

Dans un long billet disponible sur Facebook, Barra n’a donné comme justification qu’un déracinement personnel : après tant de temps passé en Chine, sa famille et ses amis restés en Californie lui manquent. On sent un homme près de l’épuisement, affirmant que l’environnement dans lequel il travaille a commencé à « avoir un effet sur sa santé ».

Lei Jun, CEO de Xiaomi

Au-delà de ces justifications, Barra estime que Xiaomi est maintenant bien lancé à l’international et qu’une bonne partie de son contrat a été remplie. Il est vrai que la marque est aujourd’hui respectée et qu’on ne la compare plus du tout à un copycat d’Apple, comme beaucoup d’autres marques chinoises qui ont été créées à peu près au même moment. Restera à son successeur la tâche, plutôt lourde, de faire enfin sortir Xiaomi d’Asie. C’est peut-être, note The Verge, l’une des raisons de son départ : la marque s’est internationalisé dans sa communication, présentant des modèles à Barcelone ou au CES, mais pas encore dans sa présence réelle.

Partager sur les réseaux sociaux