Nous avons pu prendre en main le Vive Tracker tout juste dévoilé par HTC. Le capteur permet une immersion encore plus poussée en réalité virtuelle, mais brise tout espoir de devenir un joueur de baseball professionnel.

L’ambition affichée par HTC au CES 2017  est claire : rendre la réalité virtuelle (VR) encore plus immersive, notamment grâce au Vive Tracker, un capteur tout juste dévoilé qui peut s’attacher à différents types d’objets pour les transformer en outils de VR.

Pour cette démonstration, le Vive Tracker était ainsi greffé à une véritable batte de base-ball. Une intégration nécessaire puisque l’entreprise a conçu un entraînement en réalité virtuelle pour les joueurs de la MLB, la ligue professionnelle américaine, dont elle recueille les données pour enrichir sa simulation.

Rahat Ahmed, co-fondateur de TrinityVR, une entreprise spécialisée dans les simulations en VR, précise : « En pratique, les joueurs professionnels veulent utiliser leur propre batte donc le système est fait pour attacher l’appareil en dessous ». Prise en main, la batte en bois se révèle étonnamment lourde. Une fois projeté dans un stade, face à un lanceur qui opère à une vitesse d’entraînement, on comprend vite que ce sport n’est pas fait pour nous : peu importe la force du coup, tant qu’on ne parvient pas à toucher la balle, la situation s’avère problématique…

htc-batte3

Un potentiel prometteur pour les simulations sportives

Après plusieurs ratés gênants, la simulation passe à la vitesse moyenne des joueurs professionnels. Miracle : on parvient à réaliser quelques renvois de balle, même si celle-ci finit systématiquement dans le gazon situé juste devant nous. La sensation d’impact est particulièrement réaliste et le système de replay intégré particulièrement bien pensé : il suffit de regarder à ses pieds après chaque coup pour revoir le lancer précédent. La démonstration, convaincante, prouve que la réalité virtuelle peut aller au-delà du jeu ou utiliser celui-ci pour obtenir des résultats concrets.

Le futur de cette technologie dépend entièrement des développeurs et de l’accueil du public mais, sur le papier, elle a tout pour transformer l’essai initié par les simulations sportives de la Wii en son temps en offrant un degré d’immersion inégalé, que l’on imagine déjà décliné avec des raquettes de tennis et autres clubs de golf.

Partager sur les réseaux sociaux