ODG a présenté au CES 2017 ses nouvelles lunettes de réalité augmentée. L'appareil semble venir tout droit d'un futur où l'on n'a pas forcément envie d'aller.

La mode des lunettes de réalité augmentée se répand à une vitesse surprenante mais tous les acteurs n’ont pas la même intelligence pour développer leurs concepts ; nous avons notamment vu les Spectacles de Snapchat et les HoloLens de Microsoft. Maintenant, il faudra aussi compter sur ODG, qui se lance dans la course avec des lunettes qui ressemblent au viseur de Cyclope dans X-Men.

Les nouvelles lunettes se divisent en une version R-9 (haut de gamme, coûtant  1 800 dollars) et une R-8 (moins puissante, mais à un prix de moins évoqué de moins de 1 000 dollars).

Les deux produits seront alimentés par un processeur Snapdragon 835 et ils exécuteront le système d’exploitation Android Nougat 7.0. Les appareils intégreront des éléments numériques dans des espaces réels et calculés, notamment grâce au partenariat réalisé avec Migu, une entreprise chinoise spécialisée dans les technologies mobiles.

comparaison-lunettes-2
Il n’y a pas grande différence entre les deux …

Cependant, ODG affirme que ces lunettes ne pourront pas être utilisées tout le temps. Les R-9 et les R-8 pourront être mises lorsque nous souhaitons voir un film, jouer à un jeu vidéo ou utiliser des apps spécifiques. Aussi, les appareils auront une version démo de réalité augmentée interactive inspirée de la série Alien. 

Les deux lunettes commenceront à être livrées aux clients dans la deuxième moitié de 2017.

Lunettes R-9

Les lunettes R-9 auront les caractéristiques suivantes :

  • un champ de vision de 50 degrés
  • une définition de 1920 x 1080 pixels
  • une caméra frontale de 13 mégapixels capable d’enregistrer des vidéos en 4K
  • Des ports pour intégrer des capteurs d’autres entreprises pour des fonctions supplémentaires, comme la vision nocturne.
  • un poids de 180 grammes

Lunettes R-8

Les lunettes R-8 auront de leur côté les caractéristiques suivantes :

  • un champ de vision de 40 degrés
  • une définition de 1 280 x 720 pixels
  • deux caméras frontales qui pourront enregistrer des vidéos en 108 p
  • un poids de 130 grammes

Reste, encore une fois, que cette entreprise n’a pas compris un élément fondamental qui a enterré les Google Glass à leur sortie : les lunettes sont un objet médical, mais aussi un objet de mode. Le design d’un tel engin devrait être la première considération des constructeurs — ce que Snapchat a parfaitement compris –, sans quoi personne n’osera les porter. Surtout à un prix aussi prohibitif.

Partager sur les réseaux sociaux