Dans une lettre adressée à ses employés, Tim Cook a affirmé que les Mac de bureau n'avaient pas été abandonnés par Apple.

Décembre 2016. Cela fait 1 097 jours que les Mac Pro n’ont pas été renouvelés, 795 jours que les Mac mini n’ont pas été renouvelés et 434 jours que les iMac n’ont pas été renouvelés. Apple continue de vendre des machines au prix fort qui ont jusqu’à 3 ans d’âge et n’a pas profité de l’événement dédié aux MacBook Pro pour renouveler sa gamme d’ordinateurs de bureau. Un manque qui s’est clairement fait sentir, d’autant que Microsoft, avec son Surface Studio, a investi le segment de l’ordinateur de travail haut de gamme avec talent.

surface-studio-1
Celui qui fait rêver

Est-ce que Apple a pour autant mis de côté sa gamme d’ordinateurs fixes ? D’après Tim Cook, dans une lettre adressée à ses employés, ce n’est pas du tout le cas : «  L’ordinateur de bureau reste très stratégique pour nous  », a-t-il lancé, avant une série de banalités sur les apports d’un desktop par rapport à un laptop. Avant de poursuivre : « Certains médias se sont demandés si nous étions toujours investis dans le marché de l’ordinateur de bureau. Si vous, notre en équipe, en doutez, permettez-vous d’être clair : nous avons d’excellents ordinateurs de bureaux dans notre calendrier. Personne ne doit s’inquiéter à ce sujet. »

Difficile de lire entre les lignes d’une telle missive : parle-t-il de toute la gamme des Mac de bureau, comprenant le Mini, le Pro et l’iMac, ou simplement du dernier, le plus grand public des trois ? Il est aussi envisageable que Apple propose dans les mois qui viennent une nouvelle interprétation de l’ordinateur de bureau, comme cela a été le cas cette année avec l’ordinateur portable : les MacBook Pro ont doucement effacé les MacBook Air.

Partager sur les réseaux sociaux