Le fabricant de cartes graphiques Nvidia ne s'intéresse pas qu'aux ordinateurs des joueurs. Il s'investit aussi beaucoup dans le secteur de la voiture autonome.

On connaissait Nvidia, le fabricant de cartes graphiques. On connaît moins Nvidia, le concepteur de système de conduite autonome. Le célèbre père de la GeForce est pourtant impliqué dans la mise au point de voitures capables de circuler sans l’aide du conducteur. La preuve : il vient d’obtenir le feu vert des autorités pour faire circuler des prototypes sur la voie publique en Californie.

Nvidia n’a évidemment pas l’intention de venir concurrencer Renault, BMW ou Toyota sur le marché de l’automobile. Seulement, la technologie qui permet aux véhicules de rouler sur la route de manière autonome nécessite, de fait, une puissance de calcul importante pour traiter en temps réel toutes les informations qui lui parviennent de ses caméras, de ses capteurs et du GPS.

Sans les mains !Crédits : Nvidia
Sans les mains !
Crédits : Nvidia

Et le calcul informatique, c’est justement le domaine de Nvidia. Les expérimentations en laboratoire et sur circuit fermé ayant visiblement donné satisfaction, l’entreprise a logiquement souhaité passer à la prochaine étape. Une demande d’autorisation de circuler sur le réseau routier a donc été déposée auprès des autorités californiennes. Celle-ci a été approuvée la semaine dernière, fait remarquer The Verge.

Le niveau d’implication du fabricant de cartes graphiques dans le secteur de la conduite autonome tend à augmenter. La société américaine fournit par exemple des dispositifs de calcul Nvidia Drive PX2 pour les futures voitures Tesla. En septembre , le groupe a annoncé travailler avec Baidu — qui est l’équivalent de Google en Chine — pour créer une plateforme pour les voitures sans conducteur.

Feu vert pour rouler sur la route

Avec Nvidia, il y a maintenant vingt compagnies qui ont reçu le feu vert des autorités californiennes pour circuler sur la voie publique avec des automobiles capables de se diriger toutes seules. Parmi elles, citons Google, Tesla, Faraday, Baidu ainsi que plusieurs constructeurs comme Nissan, General Motors, BMW, Honda, Ford, Volkswagen et Mercedes Benz.

Fin septembre, le spécialiste des CG avait présenté une vidéo de démonstration montrant une voiture dotée d’un système de bord capable de progresser seul dans l’apprentissage de la conduite, grâce à un logiciel basé sur un réseaux de neurones artificiels. En parallèle, la société avait annoncé avoir développé tout un écosystème logiciel et matériel dédié à la voiture.

Partager sur les réseaux sociaux