Parmi ses nouveautés 2017, Microsoft veut miser sur la réalité mixte avec une série de casques et d'ordinateurs compatibles. Plus important encore, Windows 10 prendra bientôt en charge les processeurs ARM de Qualcomm et le réseau 4G.

Cette semaine avait lieu la conférence WinHEC organisée par Microsoft à Shenzhen, en Chine. Cette réunion permet à l’entreprise américaince de rencontrer les fabricants d’appareils qui souhaitent intégrer Windows à leurs produits ou assurer la compatibilité de leurs périphériques avec le système de Microsoft.

Pour l’édition 2016 de WinHEC, Microsoft a insisté sur la réalité mixte, à laquelle la firme croit fort depuis la présentation d’Hololens, ainsi que sur une nouvelle gamme d’ordinateurs connectés basés sur les technologies d’ARM.

Microsoft veut rendre la réalité virtuelle et mixte accessible

En plus de l’impressionnant Surface Studio, Microsoft avait présenté en octobre une série de casques de réalité virtuelle fabriqués par les partenaires de la marque comme Asus, HP, Lenovo ou Dell. Ces casques ont la particularité d’être  bien moins chers que la concurrence, à partir de 300 dollars là où un Oculus Rift se monnaye pour plus de 700 euros.

windows10-mr-devices-1024x576

Contrairement à Hololens, ces casques auront besoin d’un ordinateur sous Windows 10 Creators Update pour fonctionner. Ils n’auront en revanche pas besoin d’une installation complexe comme c’est le cas avec le HTC Vive qui demande de placer des caméras dans la pièce. Comme sur le casque de Microsoft, les casques de réalité mixte intègrent directement les capteurs et caméras nécessaires pour comprendre l’environnement autour de l’utilisateur.

Microsoft va également plus loin en abaissant les caractéristiques techniques nécessaires de l’ordinateur pour être compatible avec ces casques. Oubliez la Nvidia GTX 970 requise par Oculus, ici il n’est question que d’une puce graphique compatible DirectX 12, de 8 Go de RAM, d’un port USB 3.0, du Bluetooth 4.0 et d’un processeur Intel Core i5 de 6ème génération avec hyperthreading.

Lors de la conférence WinHEC, Microsoft a indiqué que le casque Hololens avait été soumis au gouvernement chinois pour certification et que la firme souhaite mettre l’appareil à disposition des développeurs chinois au début de l’année 2017. La marque a au passage annoncé l’arrivée d’un nouveau partenaire, le chinois 3Glasses, qui proposera Windows 10 sur son S1 d’ici la première moitié de l’année 2017.

Le vrai Windows 10 débarque sur ARM

C’est l’annonce que nos confrères de FrAndroid ont retenue : en 2017, Microsoft proposera pour la première fois une version complète de Windows 10 pour les processeurs ARM, les puces économes en énergie que l’on retrouve dans nos smartphones et nos tablettes. La firme a même fait la démonstration d’un ordinateur équipé d’un processeur Qualcomm Snapdragon 820 qui a pu lancer Adobe Photoshop et le jeu Worlds of Tank.

Si une telle nouveauté pourrait aider la firme à créer l’appareil mobile ultime dont elle rêve, il s’agit dans un premier temps pour Microsoft de proposer des ordinateurs portables avec une connexion 4G LTE et une meilleure autonomie grâce à la faible consommation des puces ARM.

Les machines pourront d’ailleurs intégrer une carte eSIM qui permettra de souscrire à des forfaits internet proposés par les opérateurs directement dans le Windows Store, sans procédure d’inscription complexe chez l’opérateur ni avoir besoin d’installer une carte SIM dans l’appareil.

En 2017, Microsoft pourrait donc proposer une Surface 4 avec l’autonomie d’un iPad Pro mais la logithèque de Windows.

Project EVO : pour ne pas oublier Intel

L’arrivée des processeurs ARM sur le marché des PC portables est une très mauvaise nouvelle pour Intel. Après avoir quasiment réussi à éliminer AMD du marché, l’ordinateur était devenu la chasse gardée du fabricant. Comme une sorte de lot de consolation, Microsoft a annoncé un partenariat avec Intel autour d’un nouveau projet, Evo.

windows10-intel-project-evo-1024x576

Project Evo réunit toutes les caractéristiques nécessaires à un ordinateur pour être pleinement compatibles avec toutes les fonctions modernes de Windows 10. Pour être certifié Evo, un PC devra :

  • intégrer un micro à champ large pour déclencher les commandes de Cortana depuis l’autre bout d’une pièce.
  • Proposer une authentification biométrique compatible Windows Hello (lecteur d’empreinte digitale, reconnaissance du visage ou de l’iris, etc.).
  • Être suffisamment puissant pour assurer sa compatibilité avec les casques de réalité mixte Windows 10.
  • Être capable de lire une vidéo 4K, supporter le HDR, l’audio 3D, les écrans à large gamut de couleur et prendre en charge le Bluetooth pour les manettes Xbox sans-fil compatible.

Un vaste programme donc, il faudra probablement attendre un peu de temps après la sortie de la Creators Update de Windows 10, prévue pour le début de l’année 2017, pour voir débarquer les premières machines nées de ce Project Evo.

À lire sur Numerama : Glassdoor  : Microsoft France est l’entreprise la plus appréciée par ses employés

Partager sur les réseaux sociaux