Facebook lance la version beta de sa nouvelle plateforme de jeux vidéo, appelée Gameroom.

Facebook a annoncé aujourd’hui le lancement de sa nouvelle plateforme de jeux PC nommée Gameroom, disponible en téléchargement gratuitement par les utilisateurs de Windows 7 et des versions suivantes.

D’après la présentation sur le blog de Facebook, les développeurs pourront avoir différents avantages avec Gameroom puisque la plateforme « offre des solutions en termes de mise en place, de débogage, de mise en réseau et de gestion de la mémoire  ». En outre, Gameroom promet aussi de réaliser des jeux codés pour la plateforme avec une meilleure performance en ce qui concerne les délais de lancement des applications et la consommation de mémoire.

À vrai dire, l’annonce du lancement de Gameroom n’est pas du tout une surprise, puisque Facebook travaillait depuis des mois sur une plateforme de divertissement. En effet, l’entreprise de Mark Zuckerberg était déjà en train de la tester en mai dernier, mais le projet avait un nom différent, « Facebook Game Arcade ». Le changement de nom a été révélé hier soir pendant la dernière conférence de Unity.

gameroom-shot-01

Ce qui est aussi intéressant pour les développeurs, c’est que la nouvelle version beta de Unity (version 5.6) permettra de transférer directement leurs produits sur Gameroom.

Ainsi, Facebook espère pouvoir se construire une place solide sur le grand marché des jeux vidéo, en s’attaquant de manière frontale à Steam, la plateforme de Valve qui a 120 millions de joueurs à son actif, et à d’autres concurrents comme Origin,

Pour percer, Gameroom doit rapidement s’appuyer sur le point fort de Facebook, c’est-à-dire son immense réseau social. Le défi sera de convaincre les développeurs à l’utiliser, en leur permettant une bonne visibilité sur le fil d’actualités du réseau social. En outre, cela serait intéressant pour Facebook de jouer la carte de la plateforme sociale et interactive, par exemple en intégrant la possibilité de faire des séances de jeu comme sur Twitch.

Bref, Gameroom a de la marge pour se développer et Facebook pourrait alors devenir un acteur sérieux du gaming occasionnel si le réseau social de Zuckerberg prend les bonnes décisions stratégiques.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés