Désormais, toutes les voitures Tesla qui sortent d'usine sont équipées de toutes les caméras, les capteurs et les capacités de calcul nécessaire pour en faire, d'ici quelques années, des voitures entièrement autonomes.

Il reste encore plusieurs années, et sans doute près d’une dizaine, avant que les régulateurs en charge de la sécurité routière n’autorisent la circulation de voitures entièrement autonomes, qui permettront aux propriétaires de faire autre chose pendant que la voiture conduit. Mais les choses se feront par étapes et Tesla a décidé d’investir dans l’avenir en équipant dès aujourd’hui toutes ses voitures de l’équipement nécessaire.

Le constructeur américain a en effet annoncé mercredi que désormais, toutes ses voitures qui sortiront d’usine seront équipées de tout le matériel adapté à une cartographie complète et fiable de l’environnement, et au traitement en temps réel des données pour adapter le comportement du véhicule.

tesla-360

Les voitures construites par Tesla disposeront maintenant de huit caméras réparties pour fournir une vue à 360 degrés autour de la voiture, jusqu’à 250 mètres de distance. Douze capteurs ultrasons viendront ajouter des capacités radars pour détecter les objets, avec une distance de détection deux fois plus grande qu’auparavant. Enfin, un radar est placé à l’avant du véhicule pour « voir » à travers la pluie épaisse, le brouillard, « et même la voiture devant ». En septembre, Tesla avait déjà annoncé d’importants progrès dans l’analyse des données radars, pour améliorer la fiabilité de son Autopilot.

Pour traiter toutes ces nouvelles données avec le minimum de temps latence possible et la plus grande précision, Tesla a dû également mettre à jour l’ordinateur central. Le constructeur assure que nouvel ordinateur de bord dispose de « 40 fois la puissance de calcul de la génération précédente ».

Le prix des voitures ne change pas pour autant, et même la Model 3 qui constituera l’entrée de gamme de Tesla bénéficiera du système dédié à la conduite autonome. Les Model S et Model X qui sortent actuellement des chaînes de production sont d’ores et déjà équipées. C’est assez remarquable sachant que selon les calculs de Vox, l’équipement supplémentaire coûterait 8 000 dollars, et qu’il ne sera pas possible d’en prendre la pleine mesure avant de nombreuses années.

Des mises à jour payantes ?

Selon une classification qui fait consensus dans l’industrie, les voitures ont cinq niveaux possibles d’autonomie, entre la conduite 100 % manuelle et la conduite 100 % autonome, où même la présence d’un humain à bord n’est plus exigée. Actuellement le système Autopilot de Tesla est au niveau 2, puisqu’il s’agit encore d’une assistance à la conduite (l’Allemagne exige que Tesla cesse de dire « Autopilot » dans son vocabulaire marketing). Mais avec ses nouveaux équipements, les voitures pourront progressivement passer jusqu’au niveau 5 par simples mises à jour successives du logiciel.

autonomous_car_automation_levels
Les cinq niveaux d’autonomie des véhicules (source : ThinkSmallCell)

Il n’est cependant pas sûr que Tesla fournira ces mises à jour gratuitement, et c’est peut-être cela qui justifiera d’avoir « avancé » pour 8 000 dollars d’équipements. Le constructeur applique déjà une stratégie de mises à jour payantes pour faire augmenter les capacités du véhicule, avec ses moteurs électriques. Les propriétaires d’une Tesla Model S peuvent en effet payer 3 000 dollars environ pour passer d’une batterie de 70 kWh à 75 kWh, alors même que le matériel ne change absolument pas. C’est uniquement le prix à payer pour supprimer le bridage logiciel.

La même stratégie pourrait s’appliquer aux fonctionnalités futures de conduite autonome, en proposant aux clients d’acheter la possibilité de laisser le volant à l’IA. Jusqu’à présent toutes les mises à jour du système Autopilot limitées au « niveau 2 » ont été gratuites et déployées sur l’ensemble du parc, mais il ne serait pas infondé que Tesla change d’optique pour passer au niveau 3, puis au niveau 4 et enfin au niveau 5. L’avenir le dira.

Tesla semble en tout cas déjà prêt à passer au niveau 4 puisqu’Elon Musk a promis bientôt une vidéo qui montrera une voiture conduire de façon autonome dans un environnement urbain complexe. Un trajet entre Los Angeles et New York, donc à travers tout le pays, est également prévu pour l’an prochain.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés