Le studio a qui l'on doit Sleeping Dogs ou encore LittleBigPlanet Karting met subitement la clé sous la porte.

Sans vraiment crier gare, et sans annonce officielle avant hier, le studio United Front Games aurait fermé ses portes cette semaine. Les premières rumeurs commençaient à circuler hier dans la nuit avec la création de ce thread sur Neogaf. Très rapidement, le retrait de Smash + Grab sur le catalogue Steam a suivi. Il s’agissait du dernier projet en early access de United Front Games, .

Ce n’est que quelques heures plus tard, au détour d’un tweet de Jen Timms, productrice au sein du studio basé à Vancouver, que la nouvelle se confirme.

Désillusion et amertume

Sur le forum Neogaf, un des développeurs du studio ne cache pas son amertume face au choc de la nouvelle. Dans son message sous le pseudo de Gilby, visiblement influencé par quelques verres d’alcool, il déplore le fait que certains joueurs réclament à corps et à cris des idées originales de jeux vidéo venant des gros studios, oubliant les entreprises plus modestes. « Si vous n’avez pas un budget marketing gigantesque et un présentateur corpo sur le devant d’une scène, tout le monde s’en fout  », attaque-t-il.

La réalité des studios dits moyens est en effet une situation très compliquée dans l’industrie du jeu vidéo depuis plusieurs années. Trop gros pour être qualifiés d’indés et en retirer la patte artisanale que cela induit, et bien trop petits pour être considérés comme des grands pontes du jeux vidéo, ces studios se retrouvent entre deux eaux et ne savent plus sur quel pied danser.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés