Au Mexique, des panneaux publicitaires ont été transportés par des drones pour faire la promotion d'Uberpool sur les routes bloquées par les embouteillages.

C’est une photographie étonnante publiée par Bloomberg, et repérée par le MIT Technology Review. À Mexico, les conducteurs pris dans les embouteillages ont vu des drones leur voler au dessus du pare-brise, avec un message publicitaire pour Uberpool, le service de covoiturage d’Uber.

« Si nous utilisions tous Pool, suggère la pancarte publicitaire portée par un drone, la ville serait pour vous, pas pour 5,5 millions de voitures ». Une autre, plus subtile, demande au conducteur s’il est tout seul dans sa voiture, et lui dit qu’il ne «  voit donc jamais les volcans », en référence aux nombreux volcans qui bordent la ville de Mexico, que les conducteurs qui doivent rester attentifs à la route n’ont jamais le loisir d’observer en détails.

drones-route2

drones-route

C’est la première fois que nous voyons ainsi des drones utilisés pour venir mettre des pancartes publicitaires sous le nez des consommateurs. Mais ça ne devrait pas se reproduire de sitôt. Les photos de Bloomberg sont datées du mois de juin 2016, et Uber a confirmé auprès de Business Insider qu’il s’agissait d’une opération événementielle.

Un porte-parole d’Uber a indiqué que les drones avaient utilisé dans le cadre d’une campagne marketing, pendant quelques minutes seulement. L’entreprise de transport individuel n’aurait aucune intention de reproduire cette technique, ni à Mexico, ni dans d’autres villes.

En France en tout cas, de telles opérations seraient strictement interdites par la législation sur les drones, qui n’autorise pas le survol des agglomérations et des routes peuplées de voitures. Il s’agit d’une question essentielle de sécurité puisqu’à tout moment le drone peut avoir un problème de batterie ou de communication et s’échouer sur la route, explosant les pare-brises. Même si les drones ne sont déployés qu’en cas d’embouteillage, le risque est aussi de provoquer de légers accidents en incitant les conducteurs à lire ce qui est écrit sur le panneau plutôt qu’en surveillant la route.

(article mis à jour avec les précisions apportées à Business Insider)

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés