Les frères Coen prévoient d'écrire le scénario d'un film qui s'inspirera d'un article de presse revenant sur l'affaire Silk Road, une plateforme de vente de produits stupéfiants qui était accessible via le réseau anonyme Tor.

C’est une expression qui fait les choux gras de la presse lorsqu’elle cherche à faire un sujet sur le « deep web », aussi appelé parfois « dark web ». Ce sera aussi le thème du prochain film pour lequel les frères Coen écriront le scénario. Le site The Hollywood Reporter indique en effet que Joel et Ethan ont été recrutés par la Fox pour adapter sur grand écran l’histoire de Ross William Ulbricht, le créateur de Silk Road.

Silk Road était une plateforme sur Internet qui permettait d’acheter des stupéfiants et qui n’était accessible que par Tor, un réseau décentralisé et anonyme. Pour limiter au maximum la possibilité de pouvoir remonter la piste des acheteurs et des vendeurs, le site n’acceptait que la monnaie électronique Bitcoin (ou des variantes du même genre) comme moyen de paiement.

silkroadreloaded.jpg
Une version alternative de Silk Road.

Cela n’a pas empêché les forces de l’ordre de parvenir à fermer Silk Road. Profitant des erreurs commises par son fondateur, comme l’utilisation d’un compte Gmail, le webmail de Google, la police a pu retrouver le hors-la-loi. L’intéressé a été condamné au printemps 2015 à un emprisonnement à perpétuité. D’autres sites sont apparus à la suite de la disparition de Silk Road et seule une partie d’entre eux a été neutralisée.

Web profond

Le « web profond » est souvent perçu comme un lieu sans foi ni loi mais il s’agit avant tout d’une facette du net qui désintéresse les principaux moteurs de recherche comme Google. On y trouve certes des contenus illégaux — l’existence de Silk Road en est la preuve — mais des espaces tout à fait normaux utilisent aussi le « web profond ». C’est le cas de Facebook, qui a une adresse sur le réseau Tor.

Techniquement, rien n’interdit aux moteurs de recherche de se lancer dans l’indexation des pages du « web profond » pour les rendre facilement accessibles aux internautes lambdas. Mais les principaux moteurs de recherche ont fait le choix de limiter leur indexation aux sites qui utilisent des domaines administrés par l’ICANN. Il n’y a pas de côté obscur du net : juste des zones ignorées par certains moteurs.

Un article de presse à l’origine

Le scénario sur lequel vont plancher les frères Coen va en fait se baser sur un article de presse écrit au printemps 2015 par Joshuah Berman pour Wired. Il est rare qu’un article de presse donne naissance à un scénario qui va ensuite devenir une œuvre du septième art. Il y a déjà eu des films sur des affaires médiatiques (on pense à Spotlight, qui a reçu de nombreuses distinctions, ou, plus près de nous, L’Enquête).

Salle de cinéma

Un autre article de Joshuah Berman a été le point de départ d’un long-métrage. Écrit en 2007, toujours pour Wired, il a donné lieu cinq ans plus tard à Argo. Réalisé par Ben Affleck, qui occupait aussi le rôle principal, il raconte le subterfuge mis en place avec le Canada lors de la crise iranienne des otages américains en 1979. Le film a remporté l’oscar du meilleur  film ainsi que diverses autres récompenses prestigieuses.

Les frères Coen sont des cinéastes réputés. À leur crédit, citons The Big Lebowski, No Country for Old Men, A Serious Man ou encore Ave, César ! Ils sont aussi à l’origine de plusieurs scénarios, dont celui du Pont des espions qui a été tourné par Steven Spielberg. Ni le réalisateur ni le casting pour le nouveau projet de Joel et Ethan ne sont pour l’instant connus.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés