Pixel, Home, Chromecast : cette année, Google met le paquet pour rendre cohérent son écosystème Android.

La rentrée est une période propice au renouveau technologique. Tous les ans, nous nous retrouvons au début du mois de septembre pour les annonces Apple qui donnent le ton. Aujourd’hui, c’est au tour de Google de présenter ses nouveautés et cette année s’annonce très importante pour le géant de Mountain View qui a semblé vouloir enfin, redéfinir sa stratégie sur le marché du hardware grand public.

Le mouvement de Mountain View  pour se positionner de manière frontale en concurrent d’Apple a été clair. Google arrivé au point où le contrôle de son écosystème est devenu fondamental pour rester dans la course.

Car aujourd’hui, Android souffre grosso-modo de deux maladies. La première, c’est l’obsolescence rapide des smartphones qui sortent encore avec une version de retard et qui ne sont que trop rarement mis à jour par les constructeurs. La deuxième, c’est un éclatement de l’offre (aussi bien matérielle que logicielle) qui fait que les partenaires ont encore du mal à faire le pari d’Android. Et c’est absurde, quand on sait qu’Android est nettement majoritaire sur le marché du smartphone aujourd’hui.

Une solution à ces deux problèmes passe donc par deux étapes : du matériel maison, maîtrisé, premium, grand public et mis à jour et une ouverture de l’écosystème pour faire du matériel Google un véritable centre de contrôle de la maison connectée et des usages de demain. Cela tombe bien, ce qu’a proposé Google ce soir répond à ces enjeux.

Google Pixel

La gamme Nexus ne s’est jamais développée comme une référence sur le marché de la téléphonie mobile et ce n’était pas sa vocation. Les Nexus ont été pensés par Google pour les puristes, les amateurs d’une expérience Android pure. C’est toute la qualité de ces smartphones, mais aussi ce qui a fait leur défaut : ils n’ont pas été soutenus par un effort de communication suffisant, Google ne voulant, très stratégiquement, pas empiéter sur les plates-bandes de ses partenaires.

Avec Pixel, tout a changé. On parle aujourd’hui d’un duo de smartphones, Pixel et Pixel XL, qui seraient construits en marque blanche par HTC. Le Taïwanais a été choisi pour sous-traiter la construction de deux engins grand publics qui sont les premiers supports d’Android Nougat 7.1. Les Pixel sont basés sur Assistant, la nouvelle intelligence artificielle de Google qui est au cœur de l’écosystème.

À lire sur Numerama : Découvrez le smartphone Google Pixel

Ces deux engins ont un souci pour les francophones : la France a été oubliée et pour l’instant, aucune date de sortie n’a été annoncée pour le Pixel qui sort dans seulement 5 pays du monde. Quoi qu’il en soit, Google veut en faire à Android ce qu’est l’iPhone à iOS : un smartphone premium, fer de lance, qui deviendrait le porte-étendard d’Android dans le monde. Et ainsi, pourrait rassurer les partenaires, que ce soit dans l’automobile, les objets connectés ou la domotique.

Chromecast Ultra

Vous aimez les Chromecast ? Nous aussi. Cela dit, les petits dongles de Google ne délivrent aujourd’hui qu’un flux vidéo 1080p. Cela a changé ce soir avec un produit qu’on nomme aujourd’hui Chromecast Ultra : une version dopée aux hormones du Chromecast qui diffuse en 4K HDR. Une excellente surprise qui permet à Google de s’imposer là où à peu près tous les concurrents ont échoué — Apple excepté avec ses box TV qui ne diffusent pas de 4K aujourd’hui. Le Chromecast Ultra a également un port Ethernet et coûtera 69 dollars. C’est le seul produit annoncé ce soir par Google qui sera disponible en France en novembre.

chromecast-ultra

Google Home

Aujourd’hui, dans les pays anglophones, les écosystèmes numériques se fondent sur deux piliers : d’un côté, le smartphone, de l’autre, l’assistant de maison. Amazon a pris beaucoup d’avance avec son Echo mais reste aujourd’hui plutôt seul sur ce secteur. Annoncé à la Google I/O comme un concept, Google Home a aujourd’hui été concrétisé.

L’engin de Google n’est pas être très différent de l’Echo d’Amazon qui embarque l’assistant Alexa : il s’agit d’un petit objet d’ornement qui est toujours à l’écoute (sauf si vous appuyez sur le bouton pour couper le micro) pour réaliser vos moindres demandes. Une sorte de Google Now au cœur de la pièce qui interagit avec les smartphones Pixel, Google Assistant et les Chromecast.

Les démos étaient impressionnantes, mais Google Home ne débarquera pas en France de si tôt : ses premières sorties des USA se feront en 2017 et si Google respecte son programme de développement, la France n’est pas prioritaire.

google-home-0

Quand on voit que l’assistant de Google disponible sur Google Allo n’a pas été traduit en Français pour sa sortie, on ne peut que craindre que Mountain View suive la même stratégie de déploiement qu’Amazon. C’est dommage : les marchés qui n’ont pas été conquis par Amazon seraient réceptifs…

Le reste

Google n’a pas vraiment surpris, malheureusement. Aux côtés des grosses sorties dont nous avons déjà discuté, Mountain View a concrétisé son casque de réalité virtuelle dédié aux smartphones que nous attendons de voir en pratique et un routeur Wi-Fi qui ne sortira probablement pas en France.

À lire sur Numerama : Google Andromeda  : une fusion d’Android et de Chrome OS pour les ordinateurs portables  ?

Pour suivre en live toute la conférence, retrouvez-notre émission en direct à cette adresse !

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés