Une étude menée aux États-Unis affirme que 50 % des parents envoient parfois des SMS à leurs enfants alors qu'ils savent qu'ils conduisent. Un tiers d'entre eux attendent une réponse immédiate.

Quel parent n’a jamais eu l’angoisse que son enfant perdre le contrôle de sa voiture ou qu’il ait un grave accident en étant trop distrait sur la route ? C’est un sentiment probablement universel, mais qui n’appelle pas toujours à la prudence élémentaire, si l’on croit les résultats d’une nouvelle étude relayée aux États-Unis par Cnet.

Selon cette étude dont l’enquête avait été menée en avril dernier, 50 % des parents interrogés reconnaîtraient qu’ils envoient parfois des SMS à leurs enfants lorsqu’ils savent pourtant qu’ils sont au volant, et qu’ils doivent en principe avec les yeux uniquement rivés sur la route et leurs rétroviseurs.

On pourrait penser à première vue qu’il s’agit de ne pas déranger pas les enfants qui seraient incités à répondre au téléphone, et donc à prendre des risques au volant en étant distraits par la conversation. Mais pas toujours. Ainsi un tiers des parents concernés (29 %) disent qu’ils s’attendent à recevoir une réponse avant que leur enfant arrive à destination.

Oops.

Malheureusement nous n’avons pas trouvé copie de l’étude en question, réalisée en partenariat entre l’assurance Liberty Mutual et l’association Students Against Destructive Decisions (SADD), pour voir s’il n’existerait pas des biais dans la manière dont les questions seraient posées. En 2012, les deux partenaires avaient déjà publié une étude qui montrait que 59 % des enfants voyaient leurs parents envoyer des textos pendant qu’ils conduisaient, et que 78 % des très jeunes conducteurs reconnaissaient lire ou envoyer des SMS au volant.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés