Aux USA, « Huge » a disparu de la barre de recherche des gif sur iOS 10. La raison ? Apple n'avait pas prévu l'appétit de ses utilisateurs pour les images animés polissonnes. Or, la firme n'aime guère les Gif impudiques.

iOS 10 est désormais disponible pour tous, avec son lot de nouveautés. Notamment les extensions pour iMessage qui rendent la messagerie d’Apple toujours plus flexible et adaptée aux nouveaux usages. Mais il semblerait que Cupertino n’avait pas forcément prévu l’appétit des internautes pour l’obscène et, comme à son habitude, Apple ne partage vraiment pas ce goût — d’autant plus quand cela touche une extension native, indisponible en France, nommée #images.

oqhaoufao5huuyb7jphc

Comme le rapporte Deadspindes gifs légèrement pornographiques ont été trouvés par les utilisateurs dans la fonction de recherche native de gif de la messagerie. Ce qui est assez logique puisque ce module de recherche utilise Bing pour trouver des images animées :  tous les gifs du web sont de fait répertoriés.

Ainsi, chercher « huge » laissait apercevoir quelques animations plutôt osées. Un bad-buzz comme Apple les déteste, qui depuis cherche à supprimer à tout prix tous les gifs possiblement pornographiques que l’on pourrait trouver sur son extension. Et Cupertino supprime ainsi des dizaines de mots de la recherche, par exemple « huge » n’invoquera plus aucun résultat. Apple Insider a également découvert que bounce, hard et nipslip ne faisaient plus parti des mots que vous avez le droit de taper dans la recherche, puisqu’ils ne vous conduiront vers aucun résultat. Plutôt que laisser les utilisateurs choisir et être maîtres de ce qu’ils voient, Cupertino préfère supprimer des mots à l’instar d’un Nutella qui avait eu la même (mauvaise) stratégie après des errements de communication.

Apple ne se donne pas d’autre choix que de supprimer par dizaines les mots possiblement équivoques de son champs de recherche. Ce qui l’air de rien, confirme qu’Apple continue de penser le web comme un espace qui se nettoie et qui est peuplé uniquement de gamins à protéger. Ce n’est évidemment pas le cas et il existe d’autres méthodes pour protéger certains utilisateurs sensibles qu’un blocage systématique de certains mots pour tous les utilisateurs.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés