Deux ans après avoir montré l'équilibre du robot Atlas de Boston Dynamics, une filiale de Google, l'institut IHMC va plus loin en le testant sur la tranche d'une fine planche de bois.

Verra-t-on un jour des robots se déplacer sur un fil tendu pour imiter les plus grands funambules de l’histoire, comme Philippe Petit qui est passé d’une tour du World Trade Center à l’autre en 1974 ou Maria Spelterini, qui s’est distinguée en devenant la toute première femme à franchir les gorges du Niagara pratiquement cent ans plus tôt ? Vu les progrès enregistrés en matière de robotique, c’est une perspective qui est loin d’être improbable !

Dans ce domaine, l’institut de Floride pour la cognition des hommes et des machines (IHMC) vient de faire la démonstration d’une nouvelle version de son robot Atlas qui fait preuve d’un équilibre très pointu : en effet, s’il n’est pas encore capable de marcher sur un câble tendu, il est d’ores et déjà capable de se maintenir en place sur une fine planche de bois dont l’épaisseur est d’environ 2 centimètres. Mais de l’aveu même des chercheurs, le robot est encore loin d’être au point.

Oiseau câble corde fil
Le funambulisme, c’est plus facile avec des ailes.
CC Pierre Pouliquin

Dans le descriptif de la vidéo, IHMC admet que cette séquence a été capturée sur un coup de chance.

« Généralement, le robot n’est pas capable de conserver son équilibre sur un temps aussi long. Les tremblements sont provoqués par une mauvaise estimation de la situation (nous utilisons uniquement des capteurs embarqués) ». Il n’en demeure pas moins que le résultat est prometteur. IHMC s’est chargé de développer l’algorithme de contrôle, tandis que le robot a été construit par Boston Dynamics, une filiale de Google.

Il y a deux ans, IHMC avait déjà fait la démonstration de son savoir-faire en montrant Atlas se tenir en équilibre sur une pile de parpaings. Se tenant sur une jambe, le robot exécutait alors quelques mouvements d’arts martiaux, déplaçant ses bras et son autre jambe restée en l’air, tout en ajustant constamment son centre de gravité pour rester aussi stable que possible. Après les parpaings et la tranche d’une planche de bois, quelle sera donc l’étape suivante ?

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos