Parrot vient d'annoncer ses deux nouveaux mini-drones de la rentrée : Swing est réservé aux pilotes en herbe quand Mambo s'adresse à ceux qui aiment jouer à guerroyer ou à s'envoyer des messages d'amour.

Chaque année, Parrot s’amuse avec ses mini-drones. Les appareils haut de gamme sont des engins classiques qui servent grosso modo à voler et à filmer et les petits drones, qui entrent plus dans la catégorie des jouets, font la part belle au fun. Le pilotage est simple et les drones embarquent des fonctionnalités bonus. La première génération volait et roulait sur les murs, la seconde pouvait se personnaliser avec des Lego et la troisième, découverte hier, opte pour la diversification des scénarios possibles.

Le Mambo (toute vanne à base de Lou Bega vous relèguera dans la catégorie « vieux ») est un drone porté par 4 hélices qui dispose d’un système d’extensions. Ainsi, vous pourrez vous rêver en bâtisseur du futur en accrochant une pince à votre drone pour déplacer des objets. Ou alors, vous pourrez vous initier à la guerre moderne avec l’extension qui permet au drone de tirer de petites billes. Il sera vendu 119 € avec les deux extensions.

Le Swing est plus un engin de pilote : s’il décolle à la verticale comme tous les drones, sa construction qui rappelle celle des X-Wing d’une saga bien connue lui permet de voler comme un avion plutôt que comme un hélicoptère, toutes les hélices servant à la poussée horizontale. Cela lui permet d’atteindre en pointe 30 km/h, soit la vitesse d’une trottinette. Pour une meilleure prise en main, le drone sera vendu en pack avec une télécommande pour 139 €, même si vous pourrez aussi le piloter depuis votre smartphone. La télécommande, compatible avec la gamme, sera également vendue séparément pour 39 €.

Les deux drones seront disponibles en septembre. Et si la pratique vous intéresse, n’hésitez pas à venir faire un tour au festival dédié à la dronautique qui aura lieu ce dimanche à Paris.

 

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés