Twitter introduit un outil important pour son avenir : un filtre qualitatif pour tenir à l'écart de vos notifications les tweets sans intérêt, en doublon ou venant de comptes que le réseau juge médiocres.

Que vous soyez influent ou non sur Twitter, vous pourrez désormais paramétrer vos notifications afin de tenir loin de vous les personnes que vous ne suivez pas, ou bien les comptes que le réseau social pense inutiles et sans intérêt. Au choix.

Les deux paramétrages des notifications sont directement accessibles à chaque compte Twitter — même les neufs — et permettent de trier facilement qui apparaîtra à l’avenir dans vos notifications. Les fonctionnalités sont déployées sur mobile et la version web du réseau social.

Ainsi, vous pouvez choisir de ne recevoir plus que les mentions des personnes que vous suivez, vous évitant, si vous le souhaitez, de recevoir des tweets qui vous mentionnent venant d’inconnus ou de vos abonnés. Pratique pour réduire la quantité des notifications.

Un filtre qualitatif

Mais la nouveauté qui intrigue le plus, c’est l’introduction par Twitter d’un filtre qualitatif pour les notifications. Ainsi, vous pouvez désormais choisir de ne plus être averti dès qu’un tweet vous mentionne, lorsqu’il provient d’un compte que le réseau social trouve inintéressant. Ce filtre est le fruit de nombreux tests faits par Twitter sur des comptes de célébrités. Le tri est réalisé par des algorithmes qui se fondent sur des critères assez flous, que la société décrit brièvement.

L’entreprise utilise ce qu’elle appelle « des signaux, comme l’origine du compte et son comportement.  » Pour le moment, il semble que le filtre se concentre sur les tweets de faible intérêt, comme les doublons et le spam. La fonctionnalité ne s’attache pas à trier le contenu publié par les personnes que vous suivez ou avec lesquelles vous interagissez. Néanmoins, l’entreprise précise que l’outil est amené à évoluer. « Ce n’est qu’un début   », confirme Twitter, qui tient peut être là un moyen de se débarrasser des problèmes de harcèlements qui colle à son image.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés