La startup SpaceVR a pour projet d'envoyer un satellite doté d'une caméra de réalité virtuelle en orbite autour de la Terre. Le but est d'offrir au grand public des images capturées en direct depuis l'espace.

Le principe même de la réalité virtuelle est de nous transporter dans un autre endroit, un autre monde, grâce au truchement de la technologie. Ce procédé a les moyens de nous immerger dans des lieux qui seraient, normalement, inatteignables autrement. En partant de ce postulat, la startup SpaceVR veut amener la réalité virtuelle dans l’espace. Pour y arriver, elle a annoncé un partenariat avec NanoRacks, une entreprise spécialisée dans les produits et services destinés à être utilisés dans l’espace.

Le contrat prévoit de mettre Overview 1, le premier satellite à être doté d’une caméra de réalité virtuelle, sur orbite. L’engin sera livré à la station spatiale internationale à bord de la mission d’approvisionnement SpaceX CRS-12 qui est prévue pour l’été prochain. Overview 1 sera ensuite déployé en orbite terrestre basse (2 000 kilomètres d’altitude maximum) par un CubeSat Deployer de NanoRacks.

L’engin enregistrera des images « en 4K à très haute résolution, totalement immersives, en 360 degrés » que les utilisateurs pourront visionner en direct depuis chez eux avec n’importe quel casque adapté.

SpaceVR home

Dans son communiqué, SpaceVR affirme que son objectif est «  d’offrir à tout le monde l’opportunité de vivre l’expérience vraiment infinie et sans limite de l’univers à travers la réalité virtuelle ».

C’est de cette promesse que vient le nom de son satellite. En effet, il fait référence à l’overview effect — que l’on pourrait traduire en français par « l’effet de la vue d’ensemble ». Ce terme désigne le choc cognitif que ressente fréquemment les astronautes. Là-haut, ces derniers se rendent compte, par observation directe de l’immensité de l’espace, de la place minuscule qu’ils y occupent.

Ce projet a pu être accéléré par la levée de fonds de 1,25 million de dollars réalisée par SpaceVR. Il s’agit véritablement d’un second souffle pour l’entreprise dont le projet Kickstarter avait malheureusement échoué en ne récoltant qu’un peu plus de 42 000 dollars sur les 500 000 espérés.

Sans donner plus de détails sur les modalités de diffusion des images capturées par Overview 1, SpaceVR affirme que celles-ci seront destinées aux secteurs du divertissement — tourisme spatial virtuel — et de l’éducation.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés