Le Huawei P9 est l'un des smartphones haut de gamme de Huawei, alliant élégance et finesse et promet une qualité photo de haute voltige. Pour bien mettre à l'épreuve les promesses de cet engin, nous l'avons testé pendant deux mois.

Fin et élégant. Ces deux adjectifs seraient parfaitement adaptés s’il fallait résumer le look du Huawei P9. Le smartphone haut de gamme de la marque chinoise est aussi léger. Si léger que ses 144 grammes passent presque inaperçus dans la poche. Mais il ne faut pas se fier à cette apparente discrétion car, même s’il est loin d’être bling bling,  l’appareil attire l’œil.

Exemple. Vous participez à une soirée où vous ne connaissez pas grand monde. Après les échanges de courtoisie, un silence gêné s’installe et perdure car personne n’ose prendre la parole. Histoire d’avoir l’air occupé, vous sortez votre P9 pour faire semblant de consulter vos derniers messages. Hop ! C’est bon ! Vous avez attiré l’attention de la personne à votre gauche qui se tourne vers vous et vous lance une phrase du genre : « Eh, il a l’air cool ton téléphone. C’est quel modèle ? ». La conversation est lancée et vous pouvez alors lui parler de votre nouveau jouet.

Cela n’arrive pas avec 99 % des appareils, mais le P9, avec ses deux lentilles, fait son petit effet.

Huawei bleu

HHH

Élégant et pratique

En premier lieu, vous montrez à votre interlocuteur l’écran Full HD de 5,2 pouces, ni trop grand, ni trop petit. Un brin frimeur, vous soulignez à quel point la prise en main du Huawei P9 est agréable grâce à ses 7 millimètres d’épaisseur, des bords arrondis, une coque en aluminium et des finitions soignées, Vous insistez aussi pour montrer que les boutons sont bien pensés. En effet, pour allumer l’appareil il suffit d’appuyer sur la petite surface rugueuse — qui se distingue du design globalement poli — positionnée sur le côté. Derrière, le capteur d’empreintes est placé à la bonne hauteur pour pouvoir l’utiliser sans y penser : on prend le réflexe.

Les autres personnes autour de vous s’intéressent petit à petit à votre conversation et viennent à leur tour écouter votre présentation improvisée. Pour ne pas risquer de perdre la face devant un tel auditoire, vous omettez volontairement de mentionner le fait que votre smartphone est un poil trop lisse et qu’un moment d’inattention suffit à ce qu’il vous glisse des mains.

Vous préférez également ne pas dire qu’il se salit assez rapidement. En effet, depuis que vous l’avez acheté, il y a deux mois, vous avez déjà dû frotter à plusieurs reprises sur le dos de l’objet pour éliminer les quelques taches qui y sont apparues. Enfin, dans l’ambiance tamisée de la soirée, votre audience ne verra heureusement pas que la luminosité du P9 est un peu insuffisante dans les lieux très éclairés.

DSC09985

Malgré ces quelques mensonges par omission, vous voulez tout de même jouer (partiellement) la carte de la franchise en précisant que le Huawei P9 n’est pas non plus le meilleur téléphone Android du marché — qu’on les aime ou non, Samsung frôle toujours l’excellence avec ses Galaxy S et redéfinit les standards. Cela dit, il se situe clairement dans le haut du panier. Fonctionnant sur la version 6.0 (Marshmallow) du système d’exploitation, le smartphone est facile à manipuler. Chaque tâche est exécutée rapidement et avec fluidité grâce, notamment, à une interface bien pensée.

Le Huawei P9 a quelques faux airs d’iPhone

Grâce à l’intégration d’EMUI 4.1 développé par son fabricant, le P9, à l’instar de ses prédécesseurs, ne s’embarrasse pas avec un tiroir d’applications. Cela lui donne d’ailleurs quelques faux airs d’iPhone dans la manière de l’utiliser, les raccourcis vers les applications étant toujours au premier plan.

Une application « Santé » native destinée à superviser vos activités physiques fait ses premiers pas sur ce nouveau modèle. Grâce à celle-ci vous pouvez vous fixer des objectifs de distance et de pertes de calories lors de vos balades ou courses à pied ou lors de vos parcours en vélo. L’application compte également le nombre de pas que vous effectuez chaque jour.

Huawei P9 Screen

Les trois boutons de navigation basiques (Accueil, Retour et Afficher les différentes applis ouvertes) sont intégrés au logiciel et ne sont pas directement présents sur le contour du smartphone. En lançant un jeu, ces derniers disparaissent pour laisser leur place à un grand écran. Il faut faire glisser votre pouce en partant du bord de l’écran vers le centre pour qu’ils réapparaissent. Malheureusement, vous devez régulièrement vous y prendre à plusieurs reprises pour y arriver… c’est là qu’on se dit que les défenseurs des boutons physiques ne seront jamais à court d’argument.

Autre bémol, en gardant une application ouverte pendant longtemps — type Pokémon Go — le téléphone chauffe rapidement. Un petit détail qui gâche le confort de la prise en main, pourtant si soignée. Le processeur Kirin 955 utilisé par l’appareil semble avoir quelques difficultés à se refroidir lorsqu’il est poussé dans ses retranchements. À part cela, ses performances globales sont très bonnes et satisfaisantes pour tous les usages.

DSC09978

DSC09989

Mais votre présentation est loin d’être terminée. Certaines personnes qui vous écoutaient au début se sont désintéressées en estimant qu’elles n’avaient pas besoin de remplacer leurs Samsung Galaxy S7, plus performants (et plus chers). Mais votre premier interlocuteur vous écoute toujours avec intérêt. Il faut dire que son vieux téléphone ne tient plus la route et que le Huawei P9 semble être un bon choix pour le remplacer — pour peu qu’il soit prêt à investir environ 500 euros.

Avant de lui parler des capacités de l’appareil photo, vous le baratinez encore un peu avec toutes les petites fonctionnalités pratiques du téléphone facilement paramétrables. Parmi elles, on trouve une classique barre de recherche pour trouver rapidement un contact ou une application, la possibilité de redéfinir la température des couleurs — même si l’échantillonnage de base est plutôt bon — ou encore un assistant utile pour gérer la consommation de la batterie dont l’autonomie est correcte.

Vous passez rapidement sur les 32 Go d’espace de stockage et les 3 Go de mémoire RAM. Vous prenez toutefois le temps de mentionner le port USB Type-C pour recharger le téléphone et préciser que le P9 dispose d’une entrée jack traditionnelle 3,5 mm. C’est un truc qui va devenir plutôt rare.

Photographie

Voilà cinq minutes que vous parlez de votre smartphone. Jusqu’ici vous avez su trouver les bons mots pour présenter toutes ses qualités… et ses défauts. Mais vous vous apprêtez désormais à aborder l’un des aspects majeurs de la communication de Huawei autour de son P9 : la qualité de ses photos. Ayant bien retenu le discours de la marque, vous répétez que l’appareil photo du smartphone a été conçu en collaboration avec Leica, légende de la photographie. Bon, évidemment, Leica n’a pas fait grand chose en pratique, mais a certifié l’appareil.

Huawei P9 dos

Mais bon, ça fonctionne ! Vous le voyez dans les yeux de la personne en face de vous : l’argument fait mouche. C’est d’ailleurs essentiellement celui-ci qui vous a convaincu de vous acheter ce smartphone. L’appareil photo de 12 mégapixels et équipé de deux objectifs distincts : un pour les clichés en couleur, l’autre pour le monochrome en noir et blanc.

Le premier réussit à bien mettre en valeur les couleurs des photographies et affiche une qualité très satisfaisante — sauf sur les zooms comme un grand nombre de smartphones. En outre, grâce à pléthore de modes différents, vous pouvez varier les expériences. Les plus intéressants s’appellent Embellissement — qui améliore numériquement la netteté de l’image — et HDR pour optimiser les détails dans les zones les plus claires et les plus sombres du clichés.

Globalement, la qualité est au rendez-vous sans être époustouflante non plus. L’effet noir et blanc de l’objectif monochrome est, quant là lui, extrêmement réussi avec juste ce qu’il faut de nuances entre les différents tons de gris : c’est vraiment là où Huawei frappe fort.

Jardin Lux

St Denis

St Denis N&B

Nikkon

Les paramètres de l’appareil photo sont, par défaut, en mode automatique. Mais les utilisateurs plus aguerris peuvent utiliser le mode pro et modifier à leur guise la vitesse d’obturation, la sensibilité ISO ou encore la balance des blancs avec une bonne précision. Le Huawei P9 permet également de gérer efficacement la profondeur de champ, même après avoir pris la photo. Côté filtres, ils sont légion et n’ont rien à envier à Instagram.

Les options de retouches sont tout aussi intéressantes. L’une d’entre elles, baptisée « Splash », permet de transformer une photo en noir et blanc pour ensuite faire ressortir la couleur d’une zone en particulier. Vous pouvez également dessiner par dessus grâce aux fonctionnalités « Mosaïque » et « Graffiti ». Marrant.

Pour vos selfies, vous pouvez comptez sur une caméra frontale de 8 mégapixels disposant des mêmes fonctionnalités.

cof

cof

Vous avez enfin terminé de parler de votre Huawei P9. Votre audience retiendra ainsi qu’il s’agit d’un téléphone de qualité qui brise définitivement l’image un peu bas de gamme des constructeurs chinois. Agréable à avoir en main, fluide et bénéficiant des options photos bien poussées et diversifiées, le smartphone s’avère être une belle acquisition.

Quelques regrets subsistent malgré tout et l’appareil présente quelques défauts. Loin d’être rédhibitoires, ils affectent quand même légèrement l’expérience utilisateur, notamment la qualité des photos qu’on espérait encore meilleure vu la comm’ du géant. Tant pis.

La soirée commence à battre son plein. Vous n’avez plus besoin de faire semblant d’être occupé sur votre smartphone et vous pouvez le ranger dans votre poche, ravi, encore une fois, de voir qu’il s’y loge parfaitement.

Huawei P9

En bref

Huawei P9

Grâce à un gros effort sur le design, le Huawei P9 s'avère être un smartphone élégant, léger et qui tient très bien dans la main. Fluide et intuitive, son interface est soignée et bénéficie d'une bonne qualité d'affichage. 

Côté photo, le résultat est partagé entre un grand nombre de fonctionnalités pratiques ou fun et une qualité des images très correcte mais pas aussi incroyable que ce que l'on pouvait attendre d'un produit dont la photo était le principal argument. C'est le risque à courir quand les attentes sont placées si hautes par la communication. 

Top

  • L'élégance et la finesse
  • L'interface
  • Pleins d'options photo

Bof

  • Trop glissant et salissant
  • Tendance à chauffer
  • Qualité photo en deçà des attentes

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés