À l'image de l'intelligence artificielle Alexa qui s'active quand on prononce son nom, Amazon vient de breveter un casque à réduction de bruit qui se désactive en entendant certaines phrases.

On connaissait déjà les velléités d’Amazon dans l’intelligence artificielle, avec son robot domestique Alexa, qui réagit à la voix et peut répondre à des requêtes prononcées à haute voix. Maintenant, on découvre l’intérêt qu’a l’entreprise fondée de Jeff Bezos pour utiliser ses techniques dans l’identification sonore dans… un casque audio.

En effet, de nombreux casques à réduction de bruit promettent silence et tranquillité à leur propriétaire, dans les transports en commun ou au bureau. Le problème est qu’en coupant l’utilisateur de tout bruit extérieur, ils empêchent aussi d’entendre des choses qui peuvent être très utiles, comme les sollicitations d’un collègue, les appels téléphoniques ou encore une sirène dans la rue.

amazon sound cancelling headphones

Dans un brevet déposé le 25 juillet 2014 et validé le 19 juillet, la firme de Seattle décrit le principe d’un casque doté de petits micros au niveau des oreilles. Ceux-ci écoutent en permanence les sons environnants, à la manière d’Alexa. Quand ils entendent des mots-clés ou phrases prédéfinis, comme « bonjour », « salut Corentin » ou « allons manger », musique et réduction de bruit sont momentanément coupés, permettant à l’utilisateur de redevenir attentif aux alentours.

Rien ne garantit que le casque verra le jour

Le brevet ne mentionne aucune réaction à d’autres sons tels que des klaxons ou des sirènes, pourtant vitaux pour un piéton qui se trouve à proximité de la route. Cela dit, rien ne garantit que le casque verra véritablement le jour. En effet, de nombreux brevets sont déposés dans le but de protéger une technologie et de faire en sorte que le département de R&D continue à produire du savoir et non d’avoir une application concrète.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés