Grâce à une intelligence artificielle conçue par sa filiale DeepMind, Google a été en mesure d'améliorer de 15 % l'efficacité énergétique de ses centres de traitement de données.

DeepMind est une société vraiment fascinante. Et pour cause, les travaux de cette filiale de Google contribuent de manière significative au développement du savoir sur l’intelligence artificielle. Ce printemps, elle a acquis une notoriété internationale avec AlphaGo, qui est la toute première IA à s’imposer parmi les champions du monde au jeu de go, au point d’être aujourd’hui le joueur le mieux classé sur Terre.

Cela étant, les prouesses techniques obtenues par DeepMind, aussi spectaculaires soient-elles, ont jusqu’ici coûté plus d’argent qu’elles n’en rapportaient. Mais Google a su changer la donne et mettre à profit les capacités de l’intelligence artificielle pour effectuer quelques substantielles économies sur sa facture d’électricité. Comment ? En laissant une IA gérer sa consommation électrique.

Dans un échange avec Bloomberg, Demis Hassabis, le cofondateur de DeepMind, a révélé qu’une intelligence artificielle a permis à l’entreprise américaine de réduire la consommation énergétique des ses immenses centres de traitement de données. Pour y parvenir, elle a supervisé une partie des fermes de serveurs de la firme de Moutain View pour dénicher les possibilités d’amélioration.

google-serveurs

Ainsi, elle a été capable d’optimiser plusieurs éléments comme le refroidissement des systèmes. L’intelligence artificielle se base sur une technique similaire à celle exploitée par le logiciel qui apprend automatiquement à jouer à des jeux Atari.

Demis Hassabis ajoute que l’implication de cette intelligence artificielle a permis d’améliorer l’efficacité énergétique de 15 %. Cela représente « d’énormes économies en termes de coût, mais c’est également bénéfique pour l’environnement », estime le patron de DeepMind. Un atout non négligeable pour Google dont l’engagement écologique avait été encensé par Greepeace en 2012. Mais la firme avait reculé dans le dernier classement établi en 2015 par l’ONG. Grâce à cette initiative, Google peut de nouveau soigner son image de marque.

L’IA a permis d’améliorer l’efficacité énergétique de 15 %

Depuis 2014, Google mise sur les apports de l’apprentissage profond pour améliorer le fonctionnement de ses datacenters. Elle utilise notamment des réseaux neuronaux qui identifient plusieurs paramètres afin de prédire l’évolution de la consommation d’énergie et l’améliorer.

Les datacenters occupent un poids prépondérant dans la facture d’électricité de Google. Pour Google, l’IA appliquée à la gestion électrique fait d’une pierre deux coups : elle lui permet d’une part d’afficher ses avancées dans le domaine et d’autre part de les utiliser à son propre profit.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés