Kaïnoo est une entreprise suisse qui travaille actuellement sur des solutions de réalité virtuelle afin de permettre aux utilisateurs de visiter leurs futurs logements depuis leurs ordinateurs ou smartphones. Le but est de faciliter le travail des agents immobiliers, notamment en leur faisant gagner du temps.

Selon CSS Insight, les outils de réalités virtuelle et augmentée représenteront un marché de 4 milliards de dollars. Ce chiffre impressionnant prouve à quel point de nombreuses entreprises ont intérêt à développer ces technologies. Kaïnoo est une startup basée à Savagnier, en Suisse. Celle-ci s’est spécialisée dans la reconstitution d’espace en 3D afin de permettre aux utilisateurs de visiter leurs futurs logements en réalité virtuelle.

L’objectif de l’entreprise est de créer une plateforme numérique sur laquelle les propriétaires de maison ou d’appartement pourront mettre en ligne des modélisations 3D de leurs biens consultables par les potentiels acheteurs ou locataires. Joël Rollier, le fondateur et PDG de Kaïnoo, nous explique que cela permet de « faciliter les visites. Un propriétaire peut ainsi toucher plus de monde sans avoir à perdre du temps en se déplaçant pour faire une visite à des personnes qui, finalement, ne seraient pas du tout intéressées ». Il ajoute également que cette technologie n’a pas pour objectif de se substituer aux visites réelles mais sert plus à avoir une première impression du logement avant de se décider à le voir en vrai.

Un propriétaire peut ainsi toucher plus de monde sans avoir à perdre du temps en se déplaçant pour faire une visite

Kaïnoo veut également s’adresser aux personnes qui font construire leurs maisons. Une fois que le gros œuvre d’un logement est terminé, l’utilisateur pourra personnaliser virtuellement la décoration d’intérieur. Grâce à l’outil, il pourra choisir quel parquet ou carrelage installer, quel canapé mettre à quel endroit ou encore quel papier peint appliquer sur les murs.  « Du matériau en passant par la finition et la couleur, la seule limite est votre imagination, nous écrit l’entreprise. Pour chaque construction, nous intégrons les produits des différents fournisseurs sur notre plateforme pour que chaque personne puisse les voir avant de les acheter », ajoute Joël Rollier.

On notera que les premiers visuels communiqués par Kaïnoo ont des graphismes qui ressemblent étrangement à ceux des jeux vidéo de la série des Sims.

Sans titre1

La modélisation des logements est faite avec des scanners tridimensionnels. Ceux-ci envoient des rayons lasers à 360 degrés et, en fonction de la longueur d’onde de chaque point, permettent de numériser la maison dans les bonnes proportions.

Joël Rollier nous confie que pour l’instant l’entreprise souhaite concentrer ses activités en Suisse avant de se développer en Europe et à l’international. Il déclare également que Kaïnoo est plus axé pour l’instant sur le marché du luxe : « Mais nous allons ensuite diminuer les coûts pour pouvoir nous étendre ». Le fondateur de la startup affirme qu’il est encore trop tôt pour pouvoir dire à combien s’élèvera le prix des services proposés. Néanmoins, « les premiers projets concerts devraient être déployés après les grandes vacances, vers le mois de septembre ».

Pour se rendre compte de ce à quoi ressemble le service de Kaïnoo, l’entreprise a déjà sorti une application mobile sur Android et nous l’avons essayée. Celle-ci propose de visiter un grand appartement luxueux. Il est possible de s’y déplacer de plusieurs manières différentes (en cliquant sur le sol ou faisant glisser son pouce). Sans être incroyable ni très jolie, la plateforme nous donne déjà une bonne idée de ce à quoi pourraient ressembler les visites en VR proposées. Chat inclus.

Kaïnoo

Kaïnoo affirme que sa technologie peut être déployée pour n’importe quel casque VR ainsi que sur tous les supports web et mobiles. L’entreprise travaille actuellement sur la finalisation de sa plateforme de distribution avec l’objectif de réunir tous les acteurs de l’immobilier — architectes, agences, entreprises de construction et clients — pour qu’ils puissent partager et communiquer facilement.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés