La SNCF va ouvrir des espaces de travail dans 21 gares d'Île-de-France à destination des salariés qui doivent prendre le train pour aller sur leur lieu de travail. L'objectif est également de réduire le nombre de voyageurs lors des heures de pointe.

En Île-de-France, il n’est pas rare de devoir faire des trajets d’une heure ou deux chaque jour pour aller au travail. Pour ces voyages quotidiens, de nombreux employés prennent le train. Beaucoup de temps est ainsi perdu dans ces déplacements ou à attendre sur le quai. Pour y remédier, la SNCF va ouvrir, l’année prochaine, ses « Work & Station », des espaces de travail dans 21 gares de la région.

1 000 m² d’open space, bien équipés avec Wi-Fi, bureaux fermés et salles de visioconférence. Le but de ces espaces de travail est de permettre aux salariés d’attendre leur train dans un endroit confortable idéal pour travailler dans les meilleures conditions. La SNCF y voit également un intérêt puisque cela pourra lui permettre de désengorger ses trains lors des heures de pointe.

Work and Station

Ces nouveaux bureaux devraient être inaugurés dès le début de l’année 2017 mais les premiers open space seront déjà testés à partir du 18 juillet prochain dans les gares de Maisons-Laffite, Cergy Préfecture, Montigny-le-Bretonneux, Alfortville, Noisy-le-Grand et Montereau. Un système de réservation Work & Station devrait également être lancé.

Tous les salariés pourront bénéficier des espaces de travail en gare à une seule condition : leurs entreprises doivent les autoriser. Déjà sept grands groupes ont décidé de permettre à leurs employés d’utiliser les Work & Station. Il s’agit de Dalkia, La Poste, Schneider Electric, Veolia Environnement, Cisco, Crédit Coopératif, Engie et, évidemment, la SNCF.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés