Le monde de GNU/Linux a toujours connu autant de formats de paquets logiciels qu'il y a de distributions. Entre les fichiers .deb qui ne fonctionnent que sur Debian ou les paquets .rpm pour Red Hat, Canonical tente de mettre tout le monde d'accord avec Snap.

Mark Shuttleworth n’est pas peu fier de la création des équipes de Canonical. Nombreux sont les utilisateurs et développeurs qui ont rêvé d’un format de paquet logiciel compatible sur tous les systèmes GNU/Linux, capable de se mettre à jour et de fonctionner sans briser des dépendances. Bonne nouvelle ! Après de longs mois de développement, les équipes de Canonical ont réussi à créer ce fameux format. Ils l’ont appelé Snap. Ne cherchez pas de rapport avec Snapchat, il n’y en a pas.

snappy-300x212
Snappy

Les snaps sont donc des paquets logiciels qui contiennent dans une sorte de sandbox à la fois les fichiers binaires ainsi que les dépendances du logiciel en question — à l’inverse des .deb par exemple. Concrètement, cela veut dire qu’au moment de télécharger un programme avec un snap, vous n’aurez pas à vous inquiéter des dépendances de celui-ci. Ce n’est pas tout. Malgré leur autonomie dans le système de paquets, les snaps se mettent à jour sans problème.

Pour l’utilisateur lambda, la différence à l’usage est invisible. Toutefois, pour les gérants de serveurs Ubuntu, les snaps leur permettront d’installer la dernière version instable d’un logiciel sans pour autant mettre à jour ses dépendances, qui peuvent concerner le cœur stable de la distribution.

Vers un nouveau standard ?

Canonical a introduit les snaps lors de la sortie d’Ubuntu 16.04. Aujourd’hui, nombreuses sont les distributions à permettre l’exécution de ceux-ci : de Gentoo en passant par ArchLinux et Fedora, la compatibilité des paquets snaps s’étend à vue d’œil.

Même chez Canonical, les équipes sont agréablement surprises de l’accueil donné par la communauté, ce qui ouvre des perspectives encourageantes pour l’avenir du format. Et Android ? Pourquoi pas, dit Canonical. Et peut-être même Windows,  du fait la bonne entente — quoique récente — entre Microsoft et Canonical.

À lire sur Numerama : Ubuntu 16.04 vient de sortir  : quelles sont les nouveautés  ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés