Après Spot, Boston Dynamics vient de présenter une nouvelle machine : SpotMini. Ce robot quadrupède est présenté comme un domestique qui vous assistera dans la vie quotidienne.

Vous vous souvenez de Spot, cette machine quadrupède fabriquée par Boston Dynamics capable de courir à vive allure et de rétablir son équilibre en cas de choc ou de glissade ? Il en existe maintenant une version réduite. La filiale de Google vient en effet de présenter SpotMini dans une vidéo publiée jeudi sur YouTube.

S’il est plus petit et de toute évidence moins lourd que son grand frère, SpotMini n’a pas pour autant perdu en utilité. Au contraire, il est capable de faire plus de choses grâce à la présence d’un bras articulé situé sur son dos. Il peut l’utiliser comme d’une béquille en cas de chute afin de se remettre sur ses pattes. Le robot peut aussi s’accroupir pour passer sous les tables et grimper des escaliers.

Une petite soif ?
Une petite soif ?

Mais ce n’est pas là le plus intéressant. Dans la vidéo, Boston Dynamics a pris grand soin de montrer à quoi pourrait servir SpotMini dans la vie quotidienne. Vous avez la flemme de remplir votre lave-vaisselle ? SpotMini le fait pour vous. Des détritus n’ont pas été mis dans la poubelle ? SpotMini s’en chargera. Vous avez une petite soif ? Pourquoi ne pas le laisser vous apporter un rafraichissement ?

Toute cette présentation donne le sentiment que Boston Dynamics cherche à reconvertir ses robots afin qu’ils puissent servir aux civils, maintenant que les débouchés du côté des forces armées américaines se sont taris. Si les robots suscitent l’intérêt du Pentagone, les militaires trouvent pour le moment un peu trop bruyants pour pouvoir vraiment s’en servir dans de vraies opérations de combat.

La présentation de SpotMini tranche en tout cas avec ce que faisait principalement Boston Dynamics avant : des robots à vocation militaire. Rappelons en effet que la société, fondée en 1992, s’est spécialisée dans la robotique militaire et a été financée par l’Institut de technologie du Massachusetts (MIT) et par les fonds de l’armée (la Darpa, l’agence pour les projets de recherche avancée de défense ).

Une présentation de SpotMini qui sonne comme une volonté de reconversion

La présentation d’un «  robot de maison » peut-être aussi une façon pour Boston Dynamics de chercher à rassurer le public mais aussi Google. Un mail interne rédigé par Courtney Hohne, une directrice de la communication de la firme de Mountain View, et sorti en mars a montré que l’entreprise américaine a conscience des craintes que suscitent ces robots et doute sur les perspectives commerciales de sa filière.

Aux dernières nouvelles, Google chercherait à vendre Boston Dynamics et Toyota serait en bonne place pour mettre la main dessus. Le constructeur automobile japonais a musclé ses investissements dans le domaine de la robotique ces derniers mois et a procédé à quelques recrutements de haute volée.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos