Android est un système d'exploitation très fragmenté. Afin d'y remédier, Google songe à publier une liste classant les constructeurs selon la rapidité avec laquelle ils diffusent les mises à jour Android auprès de leurs clients.

C’est une situation qui a de quoi agacer n’importe quel usager ayant un smartphone fonctionnant avec Android. Google a beau mettre à jour son système d’exploitation pour mobile à un rythme plutôt soutenu, les utilisateurs doivent en général attendre de longs mois avant de pouvoir en bénéficier. Résultat, la fragmentation du parc des téléphones Android est particulièrement marquée.

En date du 1er mai, Google recensait sept moutures différentes en circulation dont quatre ont une part de marché importante. Jelly Bean pèse 20,1 % du marché Android, KitKat 32,5 %, Lollipop 35,6 % et Marshmallow 7,5 %. On le voit : Android est nettement plus éclaté qu’iOS. Ce n’est pas une surprise : iOS est réservé à l’iPhone, tandis qu’Android est proposé sur n’importe quel mobile, ou presque.

Android connaît une fragmentation bien plus prononcée que son rival direct, iOS

Face à ce constat accablant, Google n’a pas encore trouvé la bonne recette pour que les fabricants de téléphones et les opérateurs se remuent un peu plus. Car le problème, c’est la place que ces derniers occupent : ils sont en effet un intermédiaire incontournable entre l’accès à la mise à jour du système d’exploitation et les usagers.

Malheureusement, les constructeurs ne font pas toujours preuve d’une réactivité à toute épreuve. Ils ont tendance mobiliser leurs ressources sur leurs téléphones les plus récents, au risque de passer les autres au second plan. D’autre part, pour peu que le modèle entre vos mains accuse quelques années, vous risquez de n’avoir droit à rien du tout. Ce qui n’est pas sans poser des problèmes de sécurité.

android-rain

Une nouvelle stratégie pourrait toutefois voir le jour sous peu, selon les informations de Bloomberg. Il s’agirait de classer les constructeurs en fonction de la rapidité avec laquelle ils diffusent les nouvelles mises à jour Android auprès de leurs clients. Selon l’agence de presse américaine, cette liste existerait déjà, mais la firme de Mountain View envisagerait à la rendre publique afin de leur mettre la pression.

Un tel classement peut-il pousser les fabricants à se bouger ? La réponse à cette question dépendra de la manière dont le public réagira : s’il montre d’une façon ou d’une autre de l’intérêt pour ce top, alors les constructeurs chercheront forcément à avoir une meilleure place, et donc à réduire le délai de déploiement d’une nouvelle mise à jour Android. Sinon, ce sera encore un coup d’épée dans l’eau.

À lire sur Numerama : La mollesse des mises à jour sur mobile interpelle aux USA

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés