La société Oculus, filiale de Facebook, a augmenté les effectifs de son équipe à Londres au cours des six derniers mois, faisant de la capitale britannique la tête de pont européenne pour ses projets dans la réalité virtuelle.

La réalité virtuelle est appelée à jouer un rôle absolument central dans les activités futures de Facebook. On l’a vu lors de sa conférence printanière F8 : le réseau social américain a présenté ce domaine comme l’un de ses trois grands chantiers à venir, avec la connectivité et l’intelligence artificielle. Les annonces sur sa caméra filmant en 3D et à 360° et son concept de lunettes en témoignent.

Dans ces conditions, comment être surpris par le compte-rendu du Telegraph qui fait savoir que le site communautaire a mis en place une équipe à Londres pour travailler sur l’Oculus Rift ? Le journal fait remarquer qu’Oculus « a considérablement élargi son équipe » outre-Manche au cours des six derniers mois, selon les indications qui ont pu être glanées sur LinkedIn, un réseau social professionnel.

L'Oculus Rift, casque de réalité virtuelle.
L’Oculus Rift, casque de réalité virtuelle.

Ainsi, l’équipe basée au Royaume-Uni est passée de quatre à douze personnes au cours des derniers mois et d’autres postes sont encore à pourvoir. Rien de bien étonnant : la capitale britannique accueille l’un des plus importants bureaux du site communautaire en dehors des USA. La ville est aussi l’une des rares à accueillir des bureaux d’Oculus hors des USA, avec Séoul et Hong Kong.

C’est Mike LeBeau, un ancien ingénieur senior de Google, qui est à la tête de la petite équipe britannique

Depuis son rachat par Facebook pour 2 milliards de dollars en 2014, la firme Oculus, qui est à l’origine d’un casque de réalité virtuelle, le Rift, conçu à l’origine à la suite d’un financement participatif avec des internautes, peut désormais s’appuyer sur les ressources considérables du réseau social et de sa détermination à s’imposer dans ce secteur, en développant des partenariats à tout-va.

« Aujourd’hui, nous avons seulement quelques façons pour partager nos expériences. Au cours de la prochaine décennie, la technologie va nous permettre d’ouvrir de nouvelles voies pour capturer et communiquer de nouvelles formes d’expériences », avait déclaré l’an dernier Mark Zuckerberg lors de l’anniversaire de Facebook, quelques mois avant l’acquisition d’Oculus.

À lire sur Numerama : Samsung Gear VR, l’autre pilier de Mark Zuckerberg pour la réalité virtuelle

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés