Le plugin Flash ne sera plus activé par défaut sur le navigateur à partir de la fin de l'année 2016. Chrome favorisera désormais le standard HTML 5, plus performant et plus sûr.

Adobe Flash Player vit ses derniers moments sur Chrome. Le plugin ne sera en effet plus activé par défaut sur le navigateur de Google. Chrome favorisera désormais les technologies HTML5 au temps de chargement plus rapide et moins énergivores, et en profitera pour écarter enfin une vieille techno propriétaire régulièrement pointée du doigt pour ses failles de sécurité. La mise à jour sera déployée pour le grand public d’ici la fin de l’année 2016.

Google a toutefois dressé une liste des dix sites les plus populaires utilisant encore Flash, pour lesquels les utilisateurs risquent de ressentir des difficultés. Sur le court terme, ces derniers continueront de fonctionner par défaut avec le plugin. Cette liste sera régulièrement revue afin d’en retirer les sites qui, au fur et à mesure, s’adapteront au HMTL 5 et ne nécessiteront plus de traitement d’exception. Parmi eux se trouve curieusement YouTube (qui fonctionne très bien en HTML 5), Facebook, Amazon ou encore Twitch.

  1. YouTube.com

  2. Facebook.com

  3. Yahoo.com

  4. VK.com

  5. Live.com

  6. Yandex.ru

  7. OK.ru

  8. Twitch.tv

  9. Amazon.com

  10. Mail.ru

Pour les sites sur lesquels Flash est la seule option pour pouvoir consulter les contenus multimédia, l’utilisateur pourra toujours activer manuellement le plugin d’Adobe, grâce à un bandeau qui apparaîtra en haut de l’écran. Pour les entreprises, cette option sera plus développée et permettra de régler plus finement les préférences de l’utilisateur (« toujours activé sur ce site », « seulement cette fois », « jamais »…).

screenshot-docs.google.com 2016-05-16 09-48-51

Pas de mort de Flash

Très diplomate avec son partenaire (beaucoup plus en tout cas que ne l’avait été Steve Jobs en son temps qui avait demandé la mort de Flash il y a déjà six ans), Google affirme travailler en collaboration avec Adobe, et rappelle que Flash a été historiquement un outil déterminant pour apporter des contenus rich media sur le Web.

Un porte-parole d’Adobe a d’ailleurs confirmé que l’entreprise « travaille avec Chrome pour favoriser une meilleure transition ». Il ajoute que Flash continue toutefois d’être utilisé dans des secteurs tels que l’éducation ou les jeux en ligne, et c’est pourquoi « Adobe continuera de proposer des mises à jour et encourage les créateurs de contenu à s’adapter aux nouveaux standards ».

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés