Le dernier modèle de voiture électrique commercialisé par Tesla rencontre quelques soucis. Essentiellement liées à une défaillance logicielle, les usagers font remonter au constructeur différentes plaintes : des portières qui ne se ferment pas ou un autopilote capricieux.

Chaque annonce de Tesla est un événement. Mais pour certains utilisateurs, l’émerveillement prend fin dès qu’ils ont les clés en main de leur engin. C’est ce que rapporte le Wall Street Journal qui cite les mésaventures d’un propriétaire du fameux Model X. Les portes à ouverture « papillon », aussi spectaculaires soient-elle, rencontrent quelques bugs : il arrive qu’elles ne puissent pas s’ouvrir ou se refermer.
Ce n’est pas le genre de problèmes que l’on s’attend à rencontrer à bord d’un engin à la pointe de la technologie et qui coûte plus de 130 000 $.

La Tesla X est le modèle haut de gamme de l'entreprise dirigée par Elon Musk.
La Tesla X est le modèle haut de gamme de l’entreprise dirigée par Elon Musk.

Une mésaventure également vécue par Byron Deeter (Bessemer Venture Partners) qui a dû terminer son trajet en gardant une main sur le volant et une autre sur la portière qui ne voulait plus se fermer.

Mais ça n’est pas tout. Des problèmes liés au système d’autopilote ont été relevés par certains utilisateurs. Le système qui permet à la voiture de réaliser des manœuvres d’elle-même rencontrerait en effet des difficultés quand la bande d’arrêt d’urgence n’apparaît plus.

Les problèmes s’accumulent

Intérrogé par TechCrunch, Tesla se défend en expliquant que le problème est réel mais pas répandu. Le fabricant le promet : il fera tout son possible pour que tous les usagers soient pleinement satisfait et que malgré les soucis énumérés, 98 % d’entre eux souhaitent acquérir une nouvelle Tesla dès l’an prochain. À ce titre, le fabricant avait rappelé au début du mois 2 700 exemplaires livrés avant le 26 mars de son dernier modèle, en raison d’un problème avec le dossier du siège arrière.

Avec plus de 115 000  commandes enregistrées dès la première journée pour son Model 3, Tesla semble inarretable.
Avec plus de 115 000  commandes enregistrées dès la première journée pour son Model 3, Tesla semble inarretable.

Même si la sécurité des passagers ne semblent pas menacée, la multiplication des plaintes du genre risque de coûter de l’argent à Tesla, d’autant que la majorité de ces bugs sont liés à un logiciel défaillant alors que c’est sur ce domaine que Tesla promet d’être irréprochable. Pour autant, l’entreprise dirigée par Elon Musk annonce, en parallèle, qu’elle enregistre un nombre de pré-commandes record pour le Model 3, sa berline d’entrée de gamme (35 000 $), dont les livraisons débuteront fin 2017.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés