Google compte faire circuler sa voiture autonome dans l’État de l'Arizona, afin de la tester face aux fortes chaleurs et aux tempêtes de poussière.

Avec ses voitures capables de se déplacer sans l’aide du conducteur, Google a déjà roulé sur plus de 2 millions de kilomètres. Cette immense distance, qui représente environ 50 fois la circonférence de la Terre, permet aujourd’hui à la firme de Mountain View d’avoir un immense stock de données sur lequel s’appuyer pour améliorer son système de conduite autonome.

Selon la firme américaine, un tel kilométrage lui permet d’avoir la même expérience qu’une personne qui aurait roulé pendant 90 ans. Certes, la Google Car n’est pas immunisée face aux accidents de la route. Des accrochages peuvent survenir. Mais force est de constater que le système imaginé par le groupe s’avère très fiable jusqu’à présent. Et cela n’ira qu’en s’améliorant.

Objectif : chaleur et poussière

Dans ce cadre, Google cherche à éprouver son programme de conduite automatique à de nouveaux défis. Ainsi, l’entreprise prévoit de faire rouler ses véhicules dans l’État de l’Arizona, là où le thermomètre affiche des températures très hautes pendant l’été (jusqu’à 50 °C !) et où de violentes tempêtes de poussière peuvent survenir, rendant la conduite très compliquée.

googlecar
La Google Car

« La région de Phoenix comporte des conditions désertiques particulières, ce qui va nous aider à mieux comprendre comment nos capteurs et nos véhicules peuvent opérer avec des températures extrêmes et de la poussière dans l’air », explique Jennifer Haroon, en charge des opérations business du programme Google Car, dans des propos rapportés par Reuters.

La poussière et la chaleur extrême ne sont pas les seules difficultés que la Google Car doit apprendre à gérer. D’autres conditions météorologiques (pluie, neige, verglas, brouillard…) sont aussi des soucis pour la conduite autonome. C’est aussi le cas des travaux ayant lieu sur la chaussée, des piétons qui peuvent surgir de n’importe où (sans parler des animaux, des cyclistes, des motards…) et ainsi de suite.

 

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés