L'utilisation de satellites est de plus en plus fréquente dans les transports. Les chemins de fer les utilisent afin de suivre leurs trains en temps réel.

Cette semaine, le ministre indien des transports ferroviaires a signé un protocole visant à développer « le système d’information géographique (GIS) et la télé-détection sur les passages à niveaux dans le but d’améliorer, de personnaliser des logiciels et d’assurer un réseau ferroviaire sûr et efficace qui bénéficiera à tous les usagers ».

Ce logiciel utilise plusieurs bases de données telles que les caractéristiques de population, le développement économique ou encore le type de végétation, et aide à résoudre des problèmes grâce à ces données en les analysant et en les retranscrivant sur une carte.

16613738876_b2c5691ae3_o

Pourquoi utiliser des satellites et une technologie aussi pointue alors que des capteurs posés au sol permettraient des suivre les trains de façon plus ou moins similaires ? Deux principales raisons émergent :

  • Les lignes de train en Inde ne sont pas toutes électrifiées, les capteurs nécessiteraient une source de courant.
  • Le prix exorbitant de l’installation de balises le long des voies et les travaux d’électrification.

Grâce aux satellites et aux données envoyées, les chemins de fer indiens espèrent pouvoir améliorer le service et résorber les retards lorsque les trains sont confrontés aux mauvaises conditions météorologiques, le brouillard en particulier.

Des satellites de plus en plus utilisés

Si l’Inde vient de signer ce protocole, l’usage de la surveillance via des satellites dans le ferroviaire existe déjà depuis quelques années en Europe.

Le Technology Transfer Programme développé par l’Agence Spatiale Européenne (ESA) est un logiciel conçu pour surveiller la position des satellites sur orbite et s’applique désormais aux trains. Les chemins de fer espagnols bénéficient d’ailleurs de cette technologie.

La Sardaigne est également pourvue de cette technologie grâce au programme Space4rail de l’ESA. Ce programme combine l’utilisation des réseaux 3G et 4G déjà existants mais aussi le service satellite. Selon l’ESA et son programme, les satellites pourraient jouer un rôle important dans la sécurité ferroviaire tout en évitant l’usage de balises le long des voies, extrêmement coûteux.

Malgré le coût important que représente le balisage des voies, c’est dans cette direction que la SNCF est allée pour mettre en place sa carte des trains en temps réel. La SNCF utilise un double système, les données GPS et les – coûteuses – balises.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés