Dans un billet posté sur Facebook, un responsable d'AMD annonce l'intérêt du fabricant pour les cartes graphiques externes.

Imaginez jouer à des jeux de dernières générations avec un PC portable de seulement quelques millimètres. Le rêve, n’est-ce pas ? Surtout quand le prix et la taille des configurations taillées pour le jeu ont toujours été un obstacle au jeu sur PC. Conscient de ce problème, les constructeurs nous promettent des cartes graphiques externes depuis plusieurs années.

Mais jusqu’à maintenant, les solutions de boîtiers graphiques externes que nous connaissons, comme l’Alienware Graphics Amplifier ou le MSI GS30 Shadow, sont basées sur des technologies propriétaires. Toutefois, lors du CES 2016, nous avons vu le Core, un boiter graphique externe proposé par Razer qui préludait de l’arrivée de solutions standardisées.

Les GPU externes standardisés sont la réponse

12794387_10206970028584056_5155182720306958421_n

Et c’est une ambition que semble partager AMD. Dans un billet posté sur Facebook, Robert Hallock, le responsable du Marketing Technique Global de la société, écrit que si « les notebooks sont très transportables, personne ne se risquerait à les prendre pour des PC de jeux  ». « Mais il y a un très gros appétit pour les notebooks qui peuvent jouer  », ajoute-t-il.

L’enjeu est de taille, il est celui de la modularité : celui de n’avoir besoin que d’un seul et même outil pour accomplir toutes les tâches, de la plus simple à la plus gourmande en ressources. Pour Hallock, « il y a de nombreux joueurs qui, quand ils arrivent à 30 ou 40 ans, aimeraient condenser toute leur vie informatique dans un seul et même appareil polyvalent ».

« Les GPU externes sont la réponse. Des GPU externes avec des connecteurs, des câbles et des drivers standardisés, plug’n’play, compatibles avec les systèmes d’exploitation ».

Hallock assure que «  d’autres informations viendront très prochainement », et on imagine que le constructeur pourrait choisir la Game Developers Conference qui commence la semaine prochaine à San Francisco pour les révéler.

En attendant, rien n’indique qu’AMD serait en train de développer des solutions matérielles — et le simple fait qu’Hallock illustre son propos avec un Razer Core abonde en ce sens. Mais le fabricant pourrait avoir un moyen de simplifier le GPU externe pour le démocratiser, peut-être en réduisant la taille et la consommation des GPU actuels ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés