Meizu vient d'annoncer avec Canonical l'arrivée de l'édition Ubuntu de son dernier flagship : le Pro 5. Le smartphone chinois devient donc le smartphone Ubuntu le plus puissant et intéressant du marché. Loin d'être suffisant pour Canonical qui attend le smartphone ultime pour commencer la bataille avec Android.

La nouvelle a été annoncée ce matin par le couple Meizu-Canonical, le Pro 5 de la marque chinoise va avoir droit, comme le MX4, à son édition Ubuntu. Soit une version commercialisée avec l’OS de Canonical.

straight-group-2c-1L’appareil sera présenté au MWC et la commercialisation sera alors annoncée : on s’attend à une livraison d’ici au printemps. Le prix lui aussi reste inconnu. En revanche, on connait déjà l’intégralité de la fiche technique du produit, qui est la même que celle du Pro 5 dans sa version originale (dont le test de Frandroid est déjà sorti). On retrouve donc le puissant Exynos 7420 de Samsung, qui figure aussi dans la gamme des Galaxy S6, un beau capteur Sony de 21 mégapixels, un capteur d’empreinte, le tout sous un imposant écran de 5,7 pouces en 1080p.

Il devient de fait le meilleur smartphone Ubuntu jusqu’à présent, ce qui n’est toutefois pas bien difficile dans la mesure où rares sont les constructeurs à s’intéresser vraiment à Ubuntu pour mobile. Seul Meizu et BQ commercialisent des smartphones avec Canonical pour le moment, donc Meizu a battu facilement son propre record avec le MX4 Ubuntu Edition.

angled-point-1-1
Le Pro 5 a donc tout d’un flagship dont la société derrière Ubuntu pourrait être fier.

Pourtant, le fondateur de Canonical, Mark Shuttleworth avouait encore récemment dans une interview accordée à The Next Web que le Ubuntu-phone sera convergent ou ne méritera pas de rivaliser avec Android et iOS. Car, oui, Canonical continue de croire qu’ils pourront faire leur place dans le marché des OS embarqués, mais seulement avec l’arrivée d’appareils totalement convergents. Jusque-là les smartphones qui sortiront seront réservés aux early-adopters,  toujours selon Mark Shuttleworth, et ne constituent aucunement des armes suffisantes pour contrer l’hégémonie d’Apple et Google. Donc, Ubuntu attend encore son téléphone…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés